F1 - Helmut Marko prend la défense de Masi après le GP d'Abou Dhabi
ABU DHABI, UNITED ARAB EMIRATES - DECEMBER 12: Lewis Hamilton of Great Britain driving the (44) Mercedes AMG Petronas F1 Team Mercedes W12 leads Max Verstappen of the Netherlands driving the (33) Red Bull Racing RB16B Honda and the rest of the field at the start during the F1 Grand Prix of Abu Dhabi at Yas Marina Circuit on December 12, 2021 in Abu Dhabi, United Arab Emirates. (Photo by Peter Fox/Getty Images) // Getty Images /
in

Helmut Marko prend la défense de Masi après le GP d’Abou Dhabi

Le conseiller motorsport de Red Bull, Helmut Marko, pense que le directeur de course de la FIA, Michael Masi, devrait être crédité pour les décisions qu’il a prises à la fin du Grand Prix d’Abou Dhabi.

Dans les cinq derniers tours de course de l’ultime Grand Prix de la saison 2021 à Abou Dhabi, le directeur de course Michael Masi a pris la décision d’envoyer en piste une voiture de sécurité lorsque la Williams de Nicholas Latifi est allé taper le rail.

Pendant cette période sous voiture de sécurité, Masi a donné l’ordre aux retardataires de ne pas se dédoubler et de conserver leur position sur la piste, avant de changer d’avis et de permettre à cinq monoplaces positionnées entre Lewis Hamilton et Max Verstappen (les deux leaders) de se dédoubler. La course a ensuite été relancée pour un seul tour, ce qui a permis à Max Verstappen de doubler Lewis Hamilton après être passé par les stands pour chausser des gommes Tendres sur sa Red Bull.

Interrogé sur le sujet lors de l’émission Sport Und Talk, Helmut Marko a défendu la position du directeur de course Michael Masi, l’Autrichien estimant que Masi avait pris les bonnes décisions : « Notre équipe a agi de façon sensationnelle en passant immédiatement sur des pneus Tendres et puis, oui, Hamilton n’avait plus aucune chance. Mais il faut aussi créditer Michael Masi qui a voulu terminer la course dans des conditions de course. » a expliqué Helmut Marko.

« En Indycar ou en NASCAR par exemple, il y a une règle selon laquelle ils ajoutent un tour supplémentaire pour que la course puisse se terminer dans des conditions de course normales. Il y avait cinq voitures entre les deux [leaders] et il leur a simplement demandé de se dédoubler pour qu’ils puissent boucler ce dernier tour. C’est comme un arbitre, il a le droit et c’est lui qui prend les décisions, donc c’est valable. »

Cette fin de Grand Prix très controversée a fait couler beaucoup d’encre et la FIA a par la suite décidé de lancer une enquête afin de s’assurer que des leçons soient tirées au cours de l’hiver avant le début de la saison 2022 : « Le Grand Prix de Formule 1 d’Abou Dhabi 2021 a suscité de nombreuses réactions de la part de la communauté F1 et du sport automobile en général, ainsi que du public. La responsabilité principale de la FIA lors de tout événement est d’assurer la sécurité de toutes les personnes impliquées et l’intégrité du sport. » pouvait-on lire dans un communiqué publié par la FIA quelques jours après la dernière course de l’année.

« Les circonstances entourant l’utilisation de la voiture de sécurité suite à l’incident du pilote Nicholas Latifi, et les communications connexes entre la direction de course de la FIA et les équipes de Formule 1, ont notamment généré d’importants malentendus et réactions de la part des équipes de Formule 1, des pilotes et des fans, un argument qui ternit actuellement l’image du championnat et la célébration du premier titre de Champion du Monde Pilotes remporté par Max Verstappen et du huitième titre consécutif du Championnat du Monde Constructeurs remporté par Mercedes. »

« Suite à la présentation d’un rapport sur le déroulement des événements survenus suite à l’incident du tour 53 du Grand Prix et dans un souci constant d’amélioration, le Président de la FIA [Jean Todt, qui a quitté ses fonctions depuis, ndlr] a proposé au Conseil Mondial du Sport Automobile qu’un exercice d’analyse détaillée et de clarification pour l’avenir avec toutes les parties concernées aura désormais lieu. »

« Cette question sera discutée et abordée avec toutes les équipes et pilotes pour tirer les leçons de cette situation et la clarté à fournir aux participants, aux médias et aux fans sur la réglementation en vigueur pour préserver le caractère compétitif de notre sport tout en assurant la sécurité des pilotes et des officiels. Ce n’est pas seulement la Formule 1 qui peut bénéficier de cette analyse, mais aussi plus généralement tous les autres championnats du circuit FIA. »

« Suite à cette présentation et à une discussion approfondie, le Conseil Mondial a décidé de soutenir à l’unanimité la proposition du Président. La FIA fera donc tout son possible pour que cela se mette en action au sein de la gouvernance de la Formule 1 et proposera à la Commission Formule 1 de donner un mandat clair d’étude et de proposition au Comité Consultatif Sportif, avec le soutien des pilotes de Formule 1, afin que tous les commentaires et conclusions significatifs identifiés soient faits avant le début de la saison 2022. »

F1 - Helmut Marko prend la défense de Masi après le GP d'Abou Dhabi

Ecclestone pense que Hamilton va prendre sa retraite

F1 - Helmut Marko prend la défense de Masi après le GP d'Abou Dhabi

Pour Binotto, Leclerc aurait pu finir bien plus haut au championnat