charles-leclerc-tests-abou-dhabi-ferrari
Charles Leclerc au volant de la Ferrari SF-71H aux tests Pirelli d'Abou Dhabi en 2018
in

Ferrari a fait preuve de « prudence » avec Charles Leclerc

S’exprimant dans les colonnes de Speeweek, Nicolas Todt, le manager de Charles Leclerc, a dévoilé des informations relatives au parcours du jeune monégasque en Formule 1.

Todt révèle que le désormais pilote Ferrari aurait pu se retrouver sur les grilles de Formule 1 bien plus tôt qu’en 2018, précisément en 2017, mais Ferrari et sa direction [à l’époque il s’agissait de Sergio Marchionne] ont choisi de patienter, préférant que Leclerc se concentre sur le tire F2.

Une fois le titre de Formule 2 en poche en 2017, Charles Leclerc a été promu pilote de F1 chez Sauber, où il a débuté sa carrière en catégorie reine du sport automobile en 2018, avant d’être officiellement titularisé chez Ferrari pour cette saison 2019.

Le manager français de Leclerc ne regrette pas d’avoir pris cette décision, cela aura permis au Monégasque de monter en puissance durant une année avant de rejoindre Maranello.

« Nous avons été très prudents avec Leclerc. » explique Todt. « Notamment dans son développement en tant que pilote. »

« Nous aurions probablement pu le mettre en Formule 1 un an plus tôt, mais nous ne voulions pas précipiter les choses. »

« Certains pensent que nous avons raté le train, mais avec Charles, la situation était différente et nous voulions nous assurer qu’il soit prêt pour cette aventure. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Nicolas Todt : « Mick Schumacher fait le bon choix d’attendre avant la F1 »

Piero Ferrari : « Nous avons agi dans l’intérêt de Ferrari, tout s’est passé avant noël »