Ferrari soutiendra finalement le gel des moteurs en F1

27 novembre 2020
1

La Scuderia Ferrari a changé d’avis et se montre désormais favorable à un gel du développement des unités de puissance à partir la saison 2022 comme l’a demandé Red Bull Racing.

A la fin de la saison 2021, le motoriste Honda stoppera son programme en F1 et laissera donc les deux équipes Red Bull et AlphaTauri sans moteur à partir de la saison 2022.

La réglementation stipule qu’une équipe cliente sans moteur peut recevoir une unité de puissance à bas coût de la part de l’équipe constructeur ayant le moins de clients sur la grille.

Dans ce cas précis, ce serait donc à Renault F1 de devoir fournir son moteur à Red Bull et AlphaTauri à partir de 2022, mais Red Bull aimerait plutôt pouvoir s’approprier la propriété intellectuelle de Honda pour conserver son moteur plutôt que de devoir travailler de nouveau avec Renault.

Le problème avec cette solution est que le développement du moteur Honda reviendrait excessivement cher à Red Bull, qui n’aurait d’autre choix que de sous-traiter tant les unités de puissance hybrides actuelles sont complexes.

Pour éviter cela donc, Red Bull a proposé que le développement des moteurs soit complétement gelé à partir de 2022, ce qui lui permettrait de continuer à utiliser le moteur Honda sans dépenser des sommes folles et empêcherait également ses rivaux d’améliorer les performances de leur moteur.

Mercedes a déjà fait savoir qu’elle serait en faveur d’un gel du développement des moteurs, tandis que Ferrari s’y est fermement opposée ces dernières semaines, mais il semblerait que l’équipe italienne ait décidé de changer d’avis puisque son directeur, Mattia Binotto, a confirmé que Ferrari soutiendra le gel des moteurs.

« Ce que nous avons dit, c’est qu’il y a un règlement déjà en place avec lequel Red Bull avait une solution, parce qu’ils pourraient être équipés par un autre motoriste. » a expliqué Binotto ce vendredi.

« Nous comprenons leur volonté de continuer à utiliser le moteur Honda à l’avenir, et nous avons participé à des réunions ces derniers jours avec la F1 et la FIA. »

« Nous comprenons parfaitement la situation chez Ferrari, et nous soutenons le fait d’essayer d’anticiper d’un an le gel des moteurs, car cela voudrait dire aussi essayer d’anticiper à 2025 la nouvelle réglementation moteur. »

« Ce ne serait pas la première fois que Ferrari agit de façon responsable. Nous soutiendrons donc le gel des moteurs en anticipant d’une année les unités de puissance. »

Reste à savoir désormais si Renault souhaite elle aussi soutenir cette initiative, ce qui voudrait dire que le constructeur français n’aurait alors aucun client en Formule 1 au moins jusqu’en 2025.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.