F1 - Pour Brawn, la FIA a bien géré une "course difficile" à Djeddah
2021 Saudi Arabian Grand Prix, Sunday - Jiri Krenek
in

Pour Brawn, la FIA a bien géré une « course difficile » à Djeddah

Le manager sportif de la Formule 1, le Britannique Ross Brawn, estime que la FIA a parfaitement géré le Grand Prix d’Arabie Saoudite dimanche dernier, malgré les quelques polémiques qui ont émergé à la suite de « l’offre » faite par le directeur de course Michael Masi à l’équipe Red Bull.

Contexte : Lors du premier redémarrage du Grand Prix d’Arabie saoudite dimanche, qui a eu lieu après une période de drapeau rouge déclenché à la suite du crash de Mick Schumacher, Max Verstappen est passé de la première place à la deuxième au virage 1, juste derrière son rival pour le titre Lewis Hamilton. Le pilote Red Bull a ensuite tenté de récupérer sa position à l’extérieur du virage, mais a terminé le dépassement hors de la piste avant qu’un autre drapeau rouge ne soit déployé pour un accident au milieu de peloton.

Une fois toutes les monoplaces de retour dans la voie des stands, un message radio entre la FIA et Red Bull a été diffusé en direct et dans lequel ont pouvait entendre Michael Masi [directeur de course] discuter de la position de départ de Max Verstappen pour le prochain redémarrage du Grand Prix, la FIA ayant fait une « offre » à Red Bull en proposant d’inverser les positions entre Verstappen et Hamilton afin d’éviter de pénaliser Verstappen pour son dépassement en dehors des limites de la piste un peu plus tôt : « Je vais vous donner l’opportunité de partir de la position de grille deux [il voulait dire 3 en réalité], sur la base de ce qui s’est passé aux virages 1 et 2. Cela vous ramènerait derrière Hamilton. C’est mon offre, avez-vous une suggestion ? »  a indiqué Masi à Jonathan Wheatley, directeur sportif de l’équipe Red Bull.

L’offre a finalement été acceptée par Red Bull et Max Verstappen s’est élancé depuis la troisième place sur la grille de départ au redémarrage de la course. Mais cette affaire a fait grand bruit par la suite et certains n’ont pas compris pourquoi la FIA « négociait » la position d’un pilote directement avec une équipe pendant un Grand Prix. Michael Masi a pourtant expliqué après l’épreuve que ces « négociations » étaient monnaie courante en Formule 1 depuis plusieurs années et qu’en tant que directeur de course il avait cette capacité de pouvoir faire une offre afin d’éviter qu’une affaire ne remonte directement au bureau des commissaires sportifs, ce qui pourrait se traduire par des pénalités : « Je peux leur faire une offre, j’ai la capacité de le faire, mais le choix leur appartient. Les commissaires sportifs sont évidemment habilités à donner des pénalités mais je peux leur donner mon point de vue. C’est pourquoi je leur ai offert [à Red Bull la possibilité d’abandonner cette place. C’était le résultat du drapeau rouge qui s’est produit en raison de l’incident au virage 3. » a déclaré Masi.

L’équipe Red Bull ayant accepté l’offre de la FIA, Max Verstappen s’est élancé depuis la troisième place sur la grille juste derrière la Mercedes de Lewis Hamilton, mais au redémarrage, le Néerlandais a bondi à l’intérieur du premier virage pour finalement récupérer sa position.

Ross Brawn pour sa part estime que la FIA a parfaitement géré cette course chaotique émaillée de plusieurs incidents en Arabie Saoudite, le Britannique soulignant le fait que le directeur de course a agi de façon pragmatique : « Je voudrais féliciter la FIA et le directeur de course Michael Masi pour avoir bien géré cette course extrêmement difficile. Je sais que certaines personnes pensent que certaines décisions étaient controversées, mais ce n’est pas le cas. La situation que vous avez eue avec Max et Lewis au redémarrage, lorsque Michael [Masi] a recommandé à Max de passer derrière Esteban et Lewis, a été bien gérée car l’alternative était de le signaler aux commissaires sportifs et cela aurait pu se terminer par une pénalité de temps. » explique Ross Brawn dans sa traditionnelle chronique d’après course sur le site du championnat.

« Je pense que Michael l’a géré de manière pragmatique. Ce type de discussion se répète plusieurs fois au cours d’une course. Si un pilote dépasse quelqu’un ou se défend injustement, le directeur de course demandera à l’équipe de corriger la position. Certaines personnes semblent penser que Michael faisait un marché. Il ne faisait pas d’affaire. C’était simple : on accepte la décision du directeur de course, avec un résultat connu, ou on passe l’affaire aux commissaires sportifs pour qu’ils s’en chargent. C’était une course difficile et un week-end difficile. Nous avons eu beaucoup de défis ici, et je pense que tout le monde – la FIA, la F1 et les équipes – s’est mobilisé pour faire fonctionner cet événement et cela a été un énorme succès. »

« Il y a toujours un peu d’appréhension quand on arrive sur une nouvelle piste, on ne sait pas comment ça va fonctionner. Le circuit de la corniche de Djeddah était certainement très éprouvant et stimulant. Il a fallu un peu de temps aux pilotes pour l’accepter, mais à la fin du week-end, ils complimentaient la piste. C’était impressionnant de voir à quelle vitesse toute cette course a été organisée. Cela a été fait dans un temps beaucoup plus court que nous n’avions jamais organisé une course auparavant. Il y avait une ou deux aspérités qui seront réglées pour la prochaine course en mars 2022. Les contributions de toutes les parties prenantes seront prises en compte et la piste et le site seront affinés pour ce prochain événement. C’était une première épreuve fabuleuse, sur une piste fabuleuse et une course brillante. »

Après le Grand Prix d’Arabie Saoudite, Max Verstappen et Lewis Hamilton sont à égalité de points avant la dernière manche de la saison programmée ce week-end à Abou Dhabi. Le pilote Red Bull a cependant un petit avantage sur son rival puisqu’il a neuf victoires au compteur contre huit pour Hamilton. Cela signifie que si les deux pilotes ne terminent pas la course ou bien en dehors des points, Verstappen remportera tout de même le titre mondial 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Wolff espère que le titre ne se jouera pas sur un accident

Wolff espère que le titre ne se jouera pas sur un accident

F1 - Jack Aitken au volant de la Williams ce vendredi à Abou Dhabi

Jack Aitken au volant de la Williams ce vendredi à Abou Dhabi