Dépassements : Sainz ne voit pas une grande différence avec les nouvelles règles

Carlos Sainz fait partie des pilotes qui considèrent que les nouvelles règles aéro introduites en F1 en 2019 ne permettent toujours pas aux pilotes de se suivre dans un sillage propre pendant les courses.

Cette année, la Formule 1 a décidé d’introduire des ailerons avant et arrière plus grands que l’an dernier afin de permettre aux monoplaces de se suivre en course, et donc, d’augmenter leurs chances de pouvoir dépasser un concurrent.

Lors de la première course de l’année en Australie, quelques pilotes ont déclaré que ces nouvelles règles avaient effectivement permis d’améliorer le flux d’air dans le sillage des voitures, mais certains comme Carlos Sainz, estiment que l’impact de ces nouveaux ailerons n’est pas si grand en course.

Le pilote McLaren estime que c’est plutôt l’effet du DRS, plus important cette année, qui fait toute la différence en course.

« Je pense qu’il y a quelque chose à faire, mais je pense que c’est principalement dû au DRS et non aux règles. » explique le pilote McLaren.

« C’est ma première impression, parce que c’est toujours aussi d’être proche d’une voiture devant nous. »

« Je me battais avec Lance [Stroll, au GP d’Australie], je me suis approché très près dans le premier virage, et lorsque nous avons roulé jusqu’au virage numéro 3, la voiture est devenue très dépendante de l’appui. »

« C’est peut-être mieux qu’en 2018, mais je ne remarque pas beaucoup de différence, cela reste tout de même difficile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

robert kubica williams

Le ministre du sport et du tourisme polonais soutient Kubica

romain grosjean

Haas a creusé l’écart avec Renault et s’est rapprochée de Ferrari