lewis hamilton mercedes

Hamilton a dû se débattre avec un train arrière instable à Melbourne

Le stratège en chef de l’équipe Mercedes, James Vowles, est revenu sur les dégâts causés sur la monoplace de Lewis Hamilton au Grand Prix d’Australie dimanche dernier.

A Melbourne, Lewis Hamilton n’a pas réussi à suivre le rythme de son coéquipier en course en raison d’une monoplace légèrement endommagée.

L’équipe du constructeur allemand a révélé juste après l’arrivée de l’épreuve qu’il manquait un morceau de carbone sur le fond plat de la voiture du Britannique, ce qui aurait pu expliquer son manque de rythme en course.

Dans une vidéo publiée par l’équipe Mercedes cette semaine, le stratège en chef, James Vowles, explique que l’équipe suspecte qu’un vibreur a endommagé le fond plat de la monoplace du quintuple champion du monde dés le début du Grand Prix.

« Nous avons constaté des dégâts sur le fond plat, juste devant la roue arrière gauche, qui est une partie plutôt sensible en terme d’aéro. » explique James Vowles, le responsable de la stratégie chez Mercedes dans une vidéo publiée par l’équipe.

« A cet endroit, le fond plat est formé de telle manière à maintenir le plus possible le flux d’air sous la voiture, afin qu’il ne puisse pas s’écouler sur le côté et qu’il soit guidé de façon optimale autour de la roue arrière. »

« Un déflecteur en carbone était cassé, et cette partie est très sensible en terme d’aérodynamique, d’une part en terme d’appui et d’autre part en ce qui concerne l’équilibre de la voiture. Nous pensons que les dégâts ont été causés par un vibreur. »

« La partie cassée a rendu l’arrière de la monoplace instable, elle glissait davantage, ce qui rendait encore plus difficile le contrôle et la gestion des pneumatiques. Je pense donc qu’il a tiré le meilleur parti en terminant la course à la seconde position. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

charles leclerc ferrari

Domenicali certain que quelque chose n’a pas fonctionné chez Ferrari à Melbourne

zandvoort f1 2020

Zandvoort prête à débloquer 4 millions d’euros pour le GP des Pays-Bas