formule 1 sebastian vettel ferrari

Vettel surpris et choqué de la vitesse de Mercedes

Sebastian Vettel ne s’explique toujours pas sa contre performance au Grand Prix d’Australie dimanche dernier, tandis que les pilotes Mercedes semblaient sur une planète différente que le pilote Ferrari.

Le quadruple champion du monde de Formule 1 Sebastian Vettel a terminé la course à la quatrième position à Melbourne, presque une minute derrière la Mercedes de Valtteri Bottas, le vainqueur de l’épreuve.

Après la course, Vettel était incapable de dire pourquoi sa monoplace était si lente en piste lors de son second relais, tandis que le premier s’était relativement bien passé.

« C’est une longue année, nous devons maintenant revenir et comprendre. » a déclaré Sebastian Vettel.

« C’est surprenant et choquant de constater la rapidité et la facilité de Mercedes. Mais nous nous regardons nous-mêmes et nous avons maintenant quelques jours pour jeter un œil attentif, relire tous les commentaires, analyser tout ce que nous avons collecté et voir ce que nous pouvons faire et trouver dans les deux prochaines semaines. »

« Lors de la première course, on ne s’attend jamais vraiment à un certain résultat, mais je m’attendais certainement à une meilleure forme. »

« J’étais un peu surpris. Je pense que le premier relais était en ligne avec ce que nous avons vu tout le week-end, mais lors du second relais, il n’y avait rien. Je ne sais pas pourquoi. Je me demandais pourquoi j’étais si lent. »

Un vrai problème sur la SF90

Le pilote Ferrari ne pense pas qu’il faille blâmer la stratégie de Ferrari au Grand Prix d’Australie, qui selon lui, était bonne.

« De toute évidence, il se passait quelque chose. Je n’avais pas la même confiance et la même sensation dans la voiture que lors de mon premier relais, alors j’ai eu du mal à conserver le rythme général tout au long du second relais, et bien évidemment à la fin, j’ai vraiment eu du mal avec les pneus. »

« Donc oui, on peut dire que nous étions un peu en avance dans les stands, il y avait des pilotes qui s’arrêtaient en même temps que nous et qui n’avaient pas tant lutté à la fin. Donc, je ne pense pas que ce soit la stratégie à blâmer, vraiment. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

daniil Kvyat toro rosso

Franz Tost très satisfait de Daniil Kvyat, après plus d’un an loin de la F1

toro rosso et red bull racing

Honda veut avoir la meilleure unité de puissance de la grille