sebastian vettel ferrari

Franchir la ligne à 35 secondes du podium, Vettel veut comprendre

Auteur de la quatrième place à l’arrivée du Grand Prix d’Australie 2019 avec plus de 57 secondes de retard sur le vainqueur de l’épreuve, Sebastian Vettel aimerait comprendre ce qu’il s’est passé.

Troisième au départ de la course, Sebastian Vettel s’est fait piéger par une erreur de stratégie de la part de son équipe, qui a monté des pneus Médiums sur sa monoplace lors de son arrêt.

Le pilote allemand a ensuite souffert avec des gommes clairement pas compétitives, ce qui a permis à Max Verstappen de revenir et de décrocher un podium.

A l’arrivée de l’épreuve, Sebastian Vettel termine avec 57 secondes de retard sur Valtteri Bottas [le vainqueur] et tout de même 35 secondes de retard sur la Red Bull de Max Verstappen [troisième].

« Nous n’étions pas rapides, c’est une évidence, et les pneus étaient détruits à la fin. » a déclaré Vettel.

« Durant les 20 ou 30 derniers tours, je n’avais absolument plus de grip. Notre second relais n’était pas bon, je ne suis pas sûr de comprendre ce qu’il s’est passé. »

« Max arrivait beaucoup plus vite, mais je n’avais pas de rythme pour me défendre. En fin de course, je voulais juste franchir le drapeau à damiers. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

honda red bull australie

Honda décroche son premier podium depuis 2008

valtteri bottas mercedes

Le point sur les classements après Melbourne