Frederic Vasseur : « Nous aurons d’autres week-ends difficiles »

Frederic Vasseur
Frederic Vasseur dans le paddock de Montréal

Après un double abandon à Montréal, le directeur de la Scuderia Ferrari, Frederic Vasseur, est parfaitement conscient que le championnat du monde ne se joue pas sur un seul week-end et sait aussi que son équipe pourrait très bien connaître d’autres week-ends difficiles pour le reste de la saison.

Au Canada, Ferrari a connu un week-end très compliqué avec ses deux pilotes éliminés en Q2 lors de la séance de qualifications le samedi et un double abandon le dimanche en course. Du côté de Charles Leclerc, le Monégasque a été victime de problèmes moteur dès les premiers tours du Grand Prix du Canada et finira par abandonner, tandis que son coéquipier Carlos Sainz a perdu le contrôle de sa monoplace dans des conditions changeantes et a dû lui aussi abandonner en raison des dégâts trop importants sur sa SF-24.

La Scuderia Ferrari repart donc de Montréal sans le moindre point dans ses bagages et lorsqu’on demande à Frederic Vasseur s’il estime qu’il s’agissait du week-end le plus difficile depuis qu’il est à la tête de l’équipe italienne en 2023, le Français a répondu : « Ce n’était pas le meilleur. Le plus difficile, je ne sais pas. »

« Parfois, on peut avoir le sentiment que tout va mal et que tout va contre nous, mais nous ne changerons pas notre approche. Nous travaillons en équipe avec les pilotes dans les bons comme dans les mauvais moments, et nous garderons la même approche pour le week-end prochain [en Espagne]. Je n’ai pas peur de ce genre de week-end, c’est comme ça, c’est la course. »

« La semaine dernière [à Monaco], ce fut un week-end difficile pour Red Bull, et ce week-end, c’est un week-end difficile pour nous. Nous aurons d’autres week-ends difficiles, mais nous devons garder à l’esprit qu’il nous reste encore 15 ou 16 courses à disputer. C’est presque une saison comme en 2018 ou 2017, avec 15 ou 16 courses par an. »

« Nous avons encore un championnat devant nous. C’est sûr que nous aurons des week-ends difficiles, et que nous aurons de bons week-ends. Le plus important, c’est de garder la même approche, de continuer à se développer et de continuer à régler les problèmes. »

« Nous ne sommes pas champions du monde après un seul week-end, et nous ne sommes nulle part après un week-end difficile. Nous serons de retour en Espagne [la prochaine course] et retrouverons le rythme. »

Après le Grand Prix du Canada, l’équipe Ferrari est toujours deuxième au championnat du monde des constructeurs avec 49 points de retard sur Red Bull et 40 points d’avance sur McLaren, troisième.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.