F1 - Russell lutte au volant d'une Williams bien trop sensible au vent
George Russell (GBR) Williams Racing FW43B. Portuguese Grand Prix, Saturday 1st May 2021. Portimao, Portugal.
in

Russell lutte au volant d’une Williams bien trop sensible au vent

Le Britannique George Russell avait une belle opportunité de marquer ses premiers points avec l’équipe Williams dimanche dernier au Portugal en prenant le départ de la course depuis la onzième place à la suite d’une séance de qualifications réussie le samedi avec un passage en Q2.

Malheureusement, les conditions venteuses ont rendu la tâche difficile au Britannique qui a dû lutter durant toute la course pour faire en sorte de rester sur la piste au volant d’une FW43B très, voire trop, sensible aux rafales de vent.

« Ce fut définitivement une lutte incroyable, probablement la course la plus difficile que nous ayons eue depuis 2019. » a déclaré Russell.

« Je l’ai dit depuis le début, nous connaissons les points forts et les faiblesses de notre voiture, qui est incroyablement sensible au vent. »

« Nous avons pu voir à Imola que dans des conditions plus calmes la performance était là. Nous avons pu le voir en qualifications [au Portugal], lorsque les conditions se sont calmées en Q2, la performance était là, tout comme en EL1, la performance était là, mais en course nous n’étions nulle part. »

« Malheureusement, c’est la nature de « la bête » avec notre voiture en ce moment. Nous avons eu trois courses jusqu’à présent, dont deux étaient des circuits exposés aux rafales de vent. Donc, je croise juste les doigts pour que ce ne soit pas comme ça toute l’année. »

Le Britannique ne pense pas que le fait de rouler dans un air plus propre en course l’aurait aidé à se battre pour des points au Portugal.

« Cela n’aurait fait aucune différence, nous aurions tout de même reculé. La voiture est si sensible aérodynamiquement qu’elle ne me donne aucune confiance, ni à moi ni à Nicholas [Latifi] pour attaquer dans les premiers tours. »

« Nous sommes constamment en retrait et c’était une course de survie en essayant de garder la voiture sur la piste plutôt que de courir réellement. Comme je l’ai dit, c’était l’une des courses les plus difficiles que nous ayons jamais faites. »

« C’est vraiment dommage, parce que je pense que la voiture a du potentiel. Sommes-nous simplement malchanceux? Je ne sais pas. Est-ce que ce sera l’histoire de la saison? Peut-être pas, car nous avons eu deux des trois courses très venteuses, tout le monde dans la voie des stands en a parlé à Bahreïn et Portimao. »

« Nous allons voir au fur et à mesure que la saison avance, il est clair qu’il y a encore du rythme dans la voiture, mais les planètes doivent s’aligner pour nous, sinon, nous serons vraiment nulle part. »

Au final, George Russell a franchi la ligne d’arrivée du Grand Prix du Portugal à la seizième position avec un tour de retard sur les leaders.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Tsunoda a lutté tout le week-end au volant d'une F1 instable au Portugal

Tsunoda a lutté tout le week-end au volant d’une F1 instable au Portugal

f1-romain-grosjean-mercedes

Officiel : Romain Grosjean va rouler avec une F1 de l’équipe Mercedes