Russell inquiet des probables progrès réalisés par Ferrari sur son moteur cet hiver

Le Britannique George Russell s’inquiète des probables progrès réalisés par Ferrari sur son unité de puissance au cours de l'hiver

Le pilote Williams, George Russell, craint que le moteur Ferrari 2021 fasse un grand pas en terme de performance par rapport à l’unité de puissance 2020, ce qui pourrait selon lui rendre la vie plus difficile à Williams.

L’an dernier, Russell et son coéquipier Nicholas Latifi étaient régulièrement à la lutte contre les pilotes Haas et Alfa Romeo en course, notamment parce que les monoplaces de ces deux équipes étaient propulsées par un moteur Ferrari « poussif » en 2020. Cependant, cela n’aura pas empêché Williams de terminer dernière du championnat.


Petit retour en arrière: Après avoir conclu une longue enquête sur une possible violation de la réglementation autour de l’unité de puissance de l’écurie italienne lors de la saison 2019, la FIA a annoncé le dernier jour des essais hivernaux 2020 avoir passé un accord secret avec Ferrari.

A la suite de son enquête, la FIA a admis ne pas avoir suffisamment d’éléments à charge pour prouver que Ferrari a utilisé son moteur de façon illégale en 2019 et a donc trouvé un accord dont les termes resteront secret.

Après cette annonce, les sept équipes de la grille non motorisées par Ferrari ont décidé de contre-attaquer en publiant un communiqué dans lequel elles se disaient « choquées » par cet accord.

Les sept équipes non motorisées par Ferrari avaient alors organisé une réunion de crise à Melbourne lors de la première manche de l’année. Mais en raison de l’annulation de l’épreuve, cette réunion n’a jamais eu lieu.

Tout au long de la saison 2020 donc, les pilotes Ferrari [ainsi que les équipes propulsées par le moteur de Maranello] ont été contraints de lutter avec un moteur sensiblement moins puissant que les autres unités motrices, ce qui a eu pour conséquence directe une sixième place au championnat du monde des constructeurs 2020, le pire résultat de l’équipe depuis 1980.


Dans ce contexte, et alors que le directeur de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, a récemment indiqué que les résultats obtenus sur les bancs d’essais concernant la nouvelle unité de puissance de Maranello était « prometteurs »,  George Russell pense que la lutte contre les Haas et les Alfa Romeo sera beaucoup plus difficile cette saison.

« Nous voulons être dans la même position que l’an dernier [à la lutte en course contre Haas et Alfa Romeo] au strict minimum. » a déclaré Russell ce vendredi lors de la présentation de la Williams FW43B.

« Mais nous savons que le groupe motopropulseur Ferrari fera un grand pas en avant, ce qui est un peu malheureux pour nous, nous avons donc dû faire presque le double du travail au cours de l’hiver. »

« L’objectif minimal sera de toute façon de combattre et de battre les Haas et les Alfa Romeo ce qui est, je pense, un objectif réaliste et j’espère que nous nous battrons vers le milieu du peloton. »

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires