Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix de Turquie

« Des riches plus riches et des pauvres plus pauvres » en Turquie selon Russell

Le pilote Williams George Russell admet que le manque d’adhérence sur le tracé d’Istanbul le week-end dernier lui a laissé un sentiment doux-amer

"Des riches plus riches et des pauvres plus pauvres" en Turquie selon Russell 1

Le pilote Williams George Russell regrette que son week-end à Istanbul ait été perturbé par le manque d’adhérence sur une piste resurfaçée avant que la F1 n’arrive en Turquie et qui a rendu la vie difficile à toutes les équipes.

Comme l’admet George Russell, le plaisir était plutôt limité sur la piste d’Istanbul avec des conditions incroyablement glissantes tout au long du week-end et une impression de rouler avec une Formule 1 sur une véritable patinoire de l’aveu même de certains pilotes.

Après avoir terminé le Grand Prix de Turquie à un tour du vainqueur Lewis Hamilton, et après avoir tapé le mur à l’entrée de la voie des stands lors de son tour de reconnaissance avant le départ de la course, George Russell explique pourquoi la vie des pilotes au plus bas de la grille est tellement plus difficile que pour les pilotes Mercedes ou Red Bull.

« Je pense que c’est le plus dur à comprendre pour ceux qui ne pilotent pas une F1. Quand on va plus lentement, il y a moins d’adhérence. » explique George Russell dans le podcast F1 Nation.

« C’était le cas ce week-end et c’est pourquoi les riches sont devenus plus riches et les pauvres plus pauvres. Les voitures rapides avec le plus d’appuis et la plus grande adhérence mécanique pouvaient aller plus vite dans les virages au départ, ce qui leur a donné ensuite plus de température dans les pneus, et donc encore plus d’adhérence. »

« Ensuite, il y a aussi le fait que les voitures plus lentes sortent des stands un peu plus lentement aussi. Vous perdez alors de l’adhérence et vous vous retrouvez dans une spirale descendante, tandis que les autres sont dans une spirale ascendante. C’est pour cela que vous avez vu tant de différence dans les temps au tour entre nous. »

« Cela ne veut pas dire qu’aucun d’entre n’était à la limite, parce que nous étions tous à la limite, mais à notre propre limite, et malheureusement, c’était très différent d’un pilote à l’autre. »

Russell admet que le manque d’adhérence lui a laissé un sentiment doux-amer à la fin du week-end, lui qui souhaitait performer pour sa toute première visite sur le tracé d’Istanbul.

« C’était les pires conditions dans lesquelles je n’ai jamais piloté. Ce n’était pas tellement à cause de l’humidité, mais bien à cause du manque d’adhérence. »

« Nous voulons toujours pousser ces voitures à la limite, et ce week-end, nous n’avons tout simplement pas pu le faire. »

« Nous travaillons normalement en dixièmes de secondes, pas en secondes. Vous n’avez qu’à regarder les écarts entre les voitures, les différences se sont faites avec les pneus et je n’ai jamais vécu un week-end de course où c’était aussi sensible avec les pneus. »

« C’est vraiment dommage, parce que c’était une très bonne piste que nous n’avons pas pu apprécier. »

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Saison 2022

Fernando Alonso fait pression sur Renault pour pouvoir débuter le développement de la monoplace 2022 en soufflerie dès le 1er janvier 2021

Grand Prix de Barheïn

Le week-end prochain, la F1 disputera le Grand Prix de Bahreïn sur le tracé de Sakhir, et les risques de pluie sont bien présents...

News

L'ancien pilote de Formule 1, Alex Zanardi, a été transféré à l'hôpital de Padoue a annoncé l'hôpital San Rafaele de Milan

Opinion

Jacques Villeneuve estime que la victoire de Lewis Hamilton à Istanbul dans des conditions extrêmes a donné encore plus de crédibilité à tous ses...

Saison 2021

Le patron de l'équipe McLaren estime que les récentes performances de Carlos Sainz démontrent pour quelle raison Ferrari a décidé de signer le pilote...

Opinion

Lewis Hamilton reconnaît que sans une bonne voiture entre les mains, aucun pilote ne pourrait remporter de championnat du monde en F1

Grand Prix de Barheïn

Max Verstappen apprécie beaucoup de courir de nuit sur le tracé de Sakhir à Bahreïn, mais le pilote Red Bull sait que les pneumatiques...

Grand Prix de Barheïn

Le Thaïlandais Alexander Albon estime qu'il y a beaucoup de points positifs à retenir de son dernier week-end de course disputé à Istanbul où...

Annonce

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2020 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.