pirelli-f1-barcelone
in

Le Grand Prix F1 d’Espagne du point de vue des pneumatiques

Pour le Grand Prix d’Espagne – sixième manche du championnat du monde de Formule 1 – Pirelli met à disposition des équipes les pneus les plus durs de sa gamme; les C1, C2 et C3 sur un tracé bien connu des écuries de F1 puisque c’est en Catalogne qu’elles ont fait rouler pour la première fois les monoplaces 2022 lors des essais hivernaux. 

Les équipes de F1 étaient à Barcelone en février, il y a trois mois, pour des tests de pré-saison. Cependant, il y a trois différences majeures à considérer par rapport à l’époque : premièrement, lors des tests, les équipes se sont concentrées sur les gommes de milieu de gamme plutôt que sur les dures ; deuxièmement, les conditions météorologiques étaient beaucoup plus fraîches ; enfin, les nouvelles voitures n’étaient pas encore dans leur version finale. Les voitures se sont considérablement améliorées depuis lors et il sera intéressant de voir à quel point les progrès qu’elles ont réalisés avec les dernières mises à jour sont impressionnants sur ce tracé référence de Barcelone.

Comme Barcelone est un circuit très populaire, il n’y aura pas une énorme évolution de la piste au cours du week-end, en partie grâce à un calendrier chargé de courses de soutien. Les températures devraient être sèches et chaudes, ce qui ajoute également un défi supplémentaire à ceux déjà prévus pour les pneus. La piste est inchangée par rapport à l’année dernière, lorsque le virage 10 a été modifié en augmentant légèrement la longueur totale du circuit.

Du côté du stress des pneumatiques, Pirelli insiste sur le fait que la piste de Barcelone peut être dure avec les gommes, notamment dans les virages 3 et 9; deux longues courbes qui demandent beaucoup d’énergie dans les pneumatiques.

F1 - Le Grand Prix F1 d'Espagne du point de vue des pneumatiques

« Il est difficile d’en dire beaucoup plus sur Barcelone que ce qui a déjà été dit, étant donné que c’est probablement le circuit du calendrier le plus connu des pilotes, avec son tracé qui en fait un terrain d’essai parfait. » nous explique Mario Isola, directeur de Pirelli en F1.

« Il a un peu de tout avec le secteur final très technique devenant particulièrement important au niveau de la gestion des pneus, les équipes auront donc une bonne occasion d’évaluer les progrès réalisés avec leurs voitures depuis le début de la saison, même si les conditions météorologiques seront beaucoup plus chaudes, et probablement par rapport à ce que nous avons vu lors des tests, il y aura beaucoup plus d’utilisation du composé dur, qui pourrait être l’option clé pour la course. Dans le passé, Barcelone a traditionnellement été une course à deux arrêts, donc ce sera intéressant de voir si la nouvelle génération de pneus de cette année poussera quelqu’un à viser l’arrêt unique. »

Les informations clés pour Barcelone 

06-ES-Preview-IT

haas-F1-news-2022

Pas de mise à jour pour Haas avant « quatre ou cinq courses »

bakou-azerbaidjan-f1

Bakou veut aussi sa course Sprint