GP F1 du Portugal : 50 000 fans attendus à Portimao

Du 23 au 25 octobre 2020, la F1 se rendra pour la première fois à Portimao pour disputer le Grand Prix du Portugal et les fans seront autorisés à se rendre sur le circuit.

Absent du calendrier de la Formule 1 depuis 24 ans, le Portugal fera son grand retour cette année avec une course organisée sur le tracé de l’Algarve à Portimao.

Les fans sont autorisés à venir assister à l’événement et les billets sont d’ailleurs déjà en vente depuis plusieurs semaines [voir ici], mais en raison de la crise sanitaire du coronavirus, le nombre de spectateurs sera évidemment limité à 50 000 personnes.

« Il s’agit davantage de ne pas surcharger nos infrastructures. Si nous avons plus de fans, nous aurons besoin de plus de toilettes, plus de bars, plus de billetteries, plus d’accès au circuit, etc.. Avec 50 000, la pression est nettement inférieure. » explique Paulo Pinheiro, le directeur du circuit de l’Algarve à Speedweek.

« Avec le Covid à l’esprit, cela a également du sens. 50 000 personnes, c’est beaucoup – mais cela garantit que nos processus fonctionnent sans stress. »

« A moins que la situation ne s’améliore au Portugal d’ici là, nous ne voulons certainement pas occuper plus de deux tiers des sièges. »

« La Formule 1 n’est plus venue au Portugal depuis 24 ans, en 1996 à Estoril. L’engouement est grand à cet égard. »

Un protocole bien précis

« Ce n’est pas parce que les spectateurs seront autorisés que tout sera autorisé. » insiste Pinheiro.

« Lorsque vous achetez un billet, vous le recevez chez vous avec de nombreuses règles que vous devrez respecter. »

« Par exemple, si vous venez d’Allemagne, vous pouvez atterrir à l’aéroport de Faro. On vous dira alors où trouver une voiture de location, quelle rues emprunter pour vous rendre au circuit et où vous garer. »

« Là, un steward viendra vous chercher dans votre voiture et vous montrera quelle est l’entrée pour accéder à votre siège en tribune. »

« Les gens devront toujours porter un masque et se désinfecter les mains. Le masque ne pourra être retiré que pour manger ou boire. »

« Quiconque a besoin d’aller aux toilettes, devra le faire en consultation avec les stewards. Ce ne sera pas une situation normale. »

Lorsqu’on lui demande comment les autorités comptent s’y prendre pour empêcher que toutes ces personnes ne fassent « la fête » dans les rues de Portimao le soir, Pinheiro répond: « Il y aura 5000 policiers supplémentaires au cours du week-end pour tout contrôler à Portimao et Alvor. »

« Nous allons avoir un grand événement, mais tout le monde devra suivre les règles. Nous serons le mannequin de test pour tous les futurs événements majeurs, cela doit être clair pour tout le monde. Les fans devront se comporter correctement, il n’y aura aucune marge de manœuvre. »

1 Comment

  1. 50 000 personnes c’est n’importe quoi, un grand COVID land ! Décidément le monde n’a pas encore compris. On verra l’impact de cet événement sur la poussée de la COVID au Portugal.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.