Lewis Hamilton répond à ses détracteurs qui le disent « déconcentré »

2020 Styrian Grand Prix, Thursday - LAT Images

Lewis Hamilton a réfuté les affirmations selon lesquelles il serait déconcentré en ce début d’année en raison de son combat mené contre le racisme et les discriminations.

Le pilote Mercedes – seul pilote Noir en F1 – a pris la parole à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux pendant la trêve forcée pour montrer son soutien au mouvement Black Lives Matter, le Britannique ayant même participé à une manifestation à Londres incognito.

Le week-end dernier au Grand Prix d’Autriche, Lewis Hamilton a terminé quatrième après une course marquée par un accrochage entre sa voiture et la Red Bull d’Alex Albon, ce qui lui a valu une pénalité de cinq secondes sur son temps final et deux points sur sa superlicence.

Plus tôt dans le week-end, Hamilton a été placé sous enquête pour ne pas avoir suffisamment ralenti sous drapeau jaune en qualifications et là encore, le pilote Mercedes a reçu une pénalité de trois positions sur la grille de départ du Grand Prix et deux points sur sa superlicence.

Une premier week-end mitigé donc pour le sextuple champion du monde, et ses principaux détracteurs n’ont pas tardé à dire que le Britannique attaquait la saison avec une certaine déconcentration en raison de son combat en dehors du sport.

« Je dois naturellement faire un meilleur travail le week-end, mais je ne dirais pas que j’ai été distrait par tous les moyens. » a répondu Lewis Hamilton ce jeudi à Spielberg.

« Je continue de rester concentré, comme je l’étais auparavant, toujours concentré à la fois sur la lutte et la victoire pour ce championnat, mais aussi sur la lutte pour l’égalité des droits. »

Avant la course de dimanche dernier, Hamilton et ses collègues pilotes ont partagé un  moment d’unité sur la grille contre le racisme en posant un genou à terre. Mais Hamilton a admis qu’il n’était pas sûr de la fréquence à laquelle il pourrait effectuer le geste dans les courses à venir.

« Ce week-end, je ne pense pas que nous ayons cette position sur la grille… où nous avions l’espace et le temps nécessaires pour utiliser le moment et prendre position. »

« Nous irons à l’hymne national, mais ce n’est pas mon objectif de me mettre un genou à terre pendant l’hymne. »

« Je ne suis pas contre le fait de poser un genou, donc si je peux trouver un moyen de m’assurer que cela ne nous empêche pas de faire notre travail, alors je le ferai. »

1 Comment

  1. Je ne comprends, maintenant la première phrase que vous employez le seul pilote noir, il a toujours été noi il n y avait jamais ce signalement, je me pose la question pourquoi maintenant??

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.