F1 - Alain Prost opposé à l'idée des grilles inversées en F1
Alain Prost (FRA) Alpine F1 Team Non-Executive Director. Bahrain Grand Prix, Friday 26th March 2021. Sakhir, Bahrain.
in

Alain Prost opposé à l’idée des grilles inversées en F1

Le directeur non-exécutif de l’équipe Alpine, Alain Prost, se dit totalement opposé à l’idée d’introduire une grille inversée en F1 et le quadruple champion du monde n’hésite pas à dire qu’il quitterait le sport si jamais ce genre d’artifice était introduit en catégorie reine dans un avenir plus ou moins proche.

Depuis quelques mois maintenant, les dirigeants de la Formule 1 cherchent des solutions pour rendre plus “sexy” un week-end de course et ont donc déjà proposé plusieurs options aux équipes dont la qualification sprint qui est actuellement testée lors de trois Grands Prix cette année.

Outre les qualifications sprint, la F1 a également envisagé l’introduction d’une grille inversée où l’on verrait les meilleurs pilotes prendre le départ de la course depuis le fond de la grille. Mais cette idée n’a pas rencontré le succès escompté auprès des directeurs d’écuries, notamment Toto Wolff, patron de l’équipe Mercedes, qui se dit totalement opposé à ce système de grille inversée.

Interrogé sur le sujet à son tour, le Français Alain Prost, désormais directeur non-exécutif de l’équipe Alpine en Formule 1, se dit lui aussi opposé aux grilles inversées, ce qui irait – selon lui – à l’encontre de l’ADN de la F1.

A lire aussi   Button serait "très contrarié" de voir disparaître Spa-Francorchamps du calendrier

“La grille inversée, je déteste ça. S’ils introduisaient la grille inversée en Formule 1, je pense que je quitterais ce sport parce que c’est le pire que l’on puisse faire pour la Formule 1.” a expliqué Alain Prost.

“Je préfère voir la domination d’une équipe parce qu’elle fait un meilleur travail, plutôt que ça. Je suis très traditionaliste, mais je reste ouvert. Je suis heureux de tester des choses quand c’est possible. Mais la Formule 1 doit rester une sorte de tradition, c’est à dire la technologie et le summum du sport automobile.”

“Nous devons comprendre pourquoi on veut prendre ce genre de décisions et ce qu’il y a derrière. Je pense que la meilleure équipe doit gagner parce qu’elle est la meilleure, parce que c’est ça l’esprit et le but de la F1.”

Et vous chers lecteurs, que pensez-vous de cette idée de grille inversée en Formule 1 ? Vous pouvez donner votre avis dans la section des commentaires au bas de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 commentaires

  1. Même avis que Prost. Et même si on faisait des grilles inversées ça ne changerait pas grand chose : quand une voiture peu compétitive obtient une pole par quasi miracle (Stroll en Turquie 2020, Hulkenberg au Brésil 2010) il se fait passer par tout le peloton en quelques tours. Certes ça ferait des dépassements, mais bon une Mercedes qui dépasse une Haas en ligne droite avec le DRS c’est pas hyper fun.

  2. Tout à fait d’accord avec Alain Prost et Sardano. Je trouve ce procédé ridicule en F2, donc, bien sûr, également en F1.
    Cela n’apporte rien au spectacle et de toute manière, on l’a vu dans de récentes courses, Mercedes et Red Bull sont si forts qu’ils parviennent toujours à finir sur le podium.

    Cordialement. Jacques

  3. Bonjour je suis un passionné de F1 et je ne peux pas imaginer que l’on puisse faire ça en plus je n’ai jamais compris pourquoi on utilisait dans les petites catégories se style de départ,c’est nul vous êtes le plus rapide vous méritez de partir en tête c’est logique et simple.
    Cordialement Michel

F1 - Nikita Mazepin impatient de rouler devant son public en Russie

Nikita Mazepin impatient de rouler devant son public en Russie

F1 - Le directeur de la GPDA s'attend à d'autres clashs entre Hamilton et Verstappen

Le directeur de la GPDA s’attend à d’autres clashs entre Hamilton et Verstappen