romain grosjean

Grosjean : « La voiture [2019] avait des défauts fondamentaux »

Romain Grosjean a admis que les problèmes rencontrés par Haas en 2019 étaient liés au châssis et non aux pneus Pirelli.

Dès le début de la saison 2019, l’équipe Haas a rencontré des problèmes de rythme avec sa monoplace et les pilotes, ainsi que le directeur de l’équipe, ont rapidement pointé du doigt les nouveaux pneus Pirelli avec une bande de roulement plus fine.

Le problème pour l’équipe américaine était que la monoplace pilotée par Romain Grosjean et son coéquipier Kevin Magnussen était rapide dans l’exercice des qualifications, mais n’avait absolument aucun rythme en course le dimanche.

C’est donc en toute logique que l’équipe a d’abord pointé du doigt les gommes Pirelli avant de commencer à effectuer de gros changements sur la monoplace de Grosjean en lui proposant un package aéro « version Melbourne » pour voir si les performances de la VF-19 augmenteraient.

Le pilote français a pu constater une amélioration du rythme de sa monoplace avec l’ancien package aéro, mais malheureusement, Romain Grosjean n’a pas pu terminer la saison avec ce package avec lequel il se sentait à l’aise.

A partir du Grand Prix de Russie, le pilote Haas a reçu un package « hybride » sur sa monoplace, ce qui était en réalité un mix de la version Melbourne et de l’ultime version.

Avec un peu de recul désormais, Romain Grosjean admet que les pneus Pirelli n’étaient pas les responsables du manque de rythme de la VF-19, mais que c’était bien la monoplace qui avait des problèmes fondamentaux.

« En 2019, on a beaucoup blâmé les pneus en début d’année [en 2019], mais en fait, ce n’était pas les pneus, c’était vraiment la voiture qui avait des défauts fondamentaux et du coup, ça nous a mis dedans. » révèle Romain Grosjean dans un entretien exclusif pour F1only.fr

« On s’est voilé la face [en 2019] parce que nous étions rapides en qualifications et nous n’étions pas rapides en course, donc on a dit que c’était les pneus, mais malheureusement ce n’était pas que les pneus. »

« Je pense que la compréhension [des pneus] est bonne, nous les avons utilisé aussi bien que l’on pouvait. C’était juste notre voiture qui n’était pas bonne. »

Au championnat du monde des constructeurs, l’équipe Haas a terminé la saison à la neuvième et avant dernière position avec seulement 28 points marqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Carlos Sainz McLaren

Zak Brown : « McLaren ne fera pas autant de progrès qu’en 2019 »

alonso dakar 2020

Dakar : Alonso de nouveau dans le top dix après l’étape 9