sebastian vettel gp autriche

Hakkinen : « Vettel a besoin de restaurer sa réputation rapidement »

Le double champion du monde de Formule 1 Mika Hakkinen, estime que Sebastian Vettel va devoir rapidement se refaire une réputation, après son erreur commise au Grand Prix d’Italie.

Le Finlandais pense que Sebastian Vettel va rebondir avant la fin de la saison, alors que le pilote Ferrari a déjà commis plusieurs erreurs en course cette année, dont la plus récente à Monza dimanche dernier lui a valu de terminer le Grand Prix d’Italie à plus d’un tour de son coéquipier Charles Leclerc.

Hakkinen, qui est désormais consultant pour la société de paris en ligne Unibet et également ambassadeur de McLaren, a la profonde conviction que le quadruple champion du monde va rebondir très vite, ne serait-ce que pour restaurer sa réputation.

« Gagner pour Ferrari, de plus à Monza, sera certainement une journée que le jeune homme n’oubliera jamais. » déclare Mika Hakkinen.

« C’est une victoire importante pour lui, pour l’équipe, mais aussi pour son coéquipier Sebastian Vettel. Le succès d’une course à une autre est précisément la manière avec laquelle vous remportez un championnat du monde. »

« Le patron de l’équipe Ferrari, Mattia Binotto, se retrouve maintenant dans une situation où son pilote numéro 1, Sebastian Vettel, est battu par le jeune pilote numéro 2, Charles Leclerc, ce qui pourrait potentiellement créer des tensions. »

« Cependant, Sebastian est un pilote de course très mature et, en tant que quadruple champion du monde, il aura de bonnes et de mauvaises périodes dans sa carrière. »

« Il a eu une mauvaise course dimanche, ce qui l’a empêché même de soutenir Charles lorsque les deux Mercedes ont pris la Ferrari [de Leclerc] en chasse. Mais je suis sûr que Sebastian s’est rendu compte que Charles a fait un excellent travail et qu’il a besoin désormais de restaurer sa réputation rapidement. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

sergey sirotkin renault

Sergey Sirotkin au volant d’une Renault RS18 pour les tests Pirelli au Paul Ricard

grand prix de f1 italie monza

A Monza, Mercedes n’a pu que constater la supériorité de Ferrari dans les lignes droites