lewis-hamilton-f1-mugello
in

Hamilton « à la limite » avec les températures de ses freins dimanche

Bien qu’il ait remporté le Grand Prix de Toscane dimanche dernier sur le tracé du Mugello, Lewis Hamilton s’est fait une grosse frayeur lorsqu’il a vu les températures de ses freins sur son écran encastré dans son volant.

Le Britannique a expliqué qu’en rejoignant la grille de départ après le premier drapeau rouge,  les températures de ses freins étaient montées à près de 200 degrés d’un côté de sa monoplace, ce qui l’a obligé à réaliser un tour de formation assez agressif avec ses freins pour équilibrer les températures.

Lorsque Lewis Hamilton est arrivé sur son emplacement sur la grille de départ, vous avez certainement remarqué la fumée qui s’échappait des écopes de frein de sa monoplace.

« Lors du tour de formation, j’ai eu un écart de température de mes freins avant d’environ 200 degrés. » a expliqué Hamilton.

« Donc, j’ai dû pousser très fort pour ramener l’autre à égalité. Je les ai montés à mille degrés et j’ai essayé de les refroidir entre le dernier virage et jusqu’au départ. »

« Je suis arrivé sur la grille et il y avait beaucoup de fumée et j’étais vraiment inquiet…Je pense avoir vu une flamme à un moment donné, ce qui n’est pas bon, car cela brûle tout ce qu’il y a à l’intérieur. »

« Heureusement, on a démarré assez rapidement et je n’ai plus eu de problème à partir de là. Mais c’était définitivement à la limite. »

Finalement au redémarrage de la course, le sextuple champion du monde a réussi à prendre le dessus sur son coéquipier avant le premier virage et n’a plus jamais été inquiété par la suite jusqu’à l’arrivée.

briatore-covid-f1

Guéri, Flavio Briatore partage son expérience du Covid

renault-f1-gp-toscane-mugello

Jean Todt estime que la F1 n’aurait pas survécu sans l’hybridation