Helmut Marko sur Monaco : « Nous devons faire quelque chose »

Le circuit de Monaco
La Red Bull de Max Verstappen dans les rues de Monaco

Après le Grand Prix de Monaco 2024 remporté par le local de l’étape, Charles Leclerc, plusieurs acteurs du paddock souhaitent que des changements aient lieu à Monaco avant la prochaine édition, notamment parce que les possibilités de dépassements sont devenues quasi nulles en Principauté.

On ne va pas se mentir, le Grand Prix de Monaco 2024 a été soporifique d’un point de vue spectacle dimanche dernier avec un top dix qui est resté le même du départ jusqu’à l’arrivée, un première pour une course du championnat du monde de Formule 1.

Le problème – que Christian Horner a souligné avant le début du week-end en conférence de presse – est que les monoplaces actuelles sont si imposantes qu’il est pratiquement impossible pour les pilotes de tenter le moindre dépassement sur le tracé étroit de Monaco sans risquer un accrochage.

Dimanche dernier, nous avons pu en avoir une nouvelle fois la preuve avec un crash spectaculaire entre Kevin Magnussen et Sergio Perez ou encore entre les deux pilotes Alpines qui se sont touchés dès le premier tour de course.

Dans ce contexte, de nombreux observateurs demandent des changements sur le circuit de Monaco et Helmut Marko, conseiller motorsport de Red Bull, a lui aussi proposé son idée pour améliorer le spectacle à Monaco.

« Après le drapeau rouge [déclenché suite au crash de Magnussen et Perez], le Grand Prix de Monaco était une procession. » a déclaré l’Autrichien dans les colonnes de Speedweek.

« Mais on ne peut pas imaginer la Formule 1 sans Monaco, car cette piste est aux pistes ce que Ferrari est aux équipes de Formule 1. Mais nous devons faire quelque chose. »

« Le plus simple serait de modifier le tracé, et il existe déjà des plans et des idées. Une autre possibilité serait d’obliger, par exemple, deux arrêts aux stands obligatoires, ou bien que les trois types de pneus soient utilisés, afin qu’un peu de stratégie entre en jeu. »

« Le changement de règles en 2026 rendra les voitures légèrement plus légères et plus petites, mais cela ne résoudra pas à lui seul le problème. Nous devons soit préciser le nombre de changements de pneus, soit prévoir un tracé où il y a au moins une chance réaliste de dépassement. »

Il est vrai que plusieurs idées concernant un changement de tracé à Monaco ont déjà vu le jour depuis quelques années et la seule qui semble la plus réaliste est celle qui supprime la chicane à la sortie du tunnel. Cela permettrait alors d’avoir une deuxième ligne droite entre le tunnel et le virage du Bureau de Tabac.

5 Comments

  1. En cas de drapeau rouge, les pilotes ne devraient pas avoir le droit de changer de types de pneu. Remplacer du médium par un autre médium mais pas de passer au dur

  2. C’est sûr que ça ferait bizarre de ne plus courir à Monaco … Mais on l’oublierait très vite.
    ça fait des années que les courses à Monaco n’ont aucun intérêt.

  3. C’est triste de se dire qu’il faut des arrêts aux stands obligatoires pour rendre une course automobile intéressante.
    La stratégie c’est bien mais autant jouer aux échecs pour avoir de la stratégie…
    La F1 est un sport automobile de « vitesse », pas de l’endurance (je trouve dommage que les pilotes sont bridés par les pneus, la batterie etc. des F1)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.