la red bul motorisée par Honda

Honda prépare une mise à jour de 20 chevaux pour Bakou

Le motoriste Honda poursuit son processus d’amélioration pour atteindre le niveau de puissance des moteurs Ferrari et Mercedes. Ainsi, Honda espère pouvoir introduire une mise à jour au prochain Grand Prix à Bakou.

Selon les dernières indiscrétions du paddock à Shanghai, Honda devrait apporter à Bakou une mise à niveau de son unité de puissance, faisant gagner au moteur monté à l’arrière des Red Bull et des Toro Rosso environ 20 chevaux supplémentaires.

Cette première mise à jour du motoriste japonais arriverait sur un tracé sur lequel la vitesse de pointe des monoplaces prévaut. On estime d’ailleurs que cette mise à niveau pourrait apporter un gain d’environ deux dixièmes au tour.

Alors que Honda fait de petits pas en avant depuis le début de la saison, son concurrent Renault fait un pas en arrière cette année, avec des problèmes de fiabilité sur son unité de puissance.

Honda avance, Renault régresse

Carlos Sainz a dû abandonner en Australie en raison d’un incendie qui a éclaté sous le capot moteur de sa McLaren [problème de MGU-K], puis c’est au tour des deux pilotes Renault d’abandonner à Bahreïn, alors que Nico Hulkenberg a de nouveau dû abandonner ce dimanche à Shanghai.

Pendant ce temps-là, Honda n’a connu qu’un seul gros problème avec son unité de puissance sur la Toro Rosso de Daniil Kvyat lors des EL1 au Grand Prix de Chine ce week-end.

Après les trois premières courses de l’année, Honda a déjà signé un podium lors de la manche inaugurale à Melbourne et deux quatrième place avec Verstappen à Bahreïn et en Chine.

La bataille entre les deux fabricants est donc à son apogée cette année, alors que le motoriste japonais souhaite retrouver sa dignité après plusieurs saisons de galère avec l’équipe McLaren entre 2015 et 2017.

Renault pour sa part cherche désormais à retrouver une certaine fiabilité, alors que le moteur du constructeur français est devenu en 2019 le moins compétitif de la grille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

le pilote Ferrari Charles Leclerc

Leclerc sacrifié à Shanghai ? « Non, nous sommes une équipe » répond le Monégasque

renault contre Ferrari formule 1

Renault ne peut pas rivaliser avec les « machines de guerre » que sont Mercedes et Ferrari