max verstappen red bull

Il est toujours aussi difficile de suivre une monoplace selon Verstappen

La FIA a décidé d’introduire en 2019 des ailerons avant et arrière plus larges afin de faciliter la tâche des pilotes se trouvant dans le sillage d’une autre monoplace en course.

Mais après cette première course de l’année en Australie, les premiers pilotes ayant donné leur avis sur l’introduction des nouvelles règles aéro ne se montrent pas satisfaits et considèrent qu’il est toujours aussi difficile de suivre une autre monoplace.

Interrogé à l’arrivée du Grand Prix d’Australie, Max Verstappen assure qu’il n’a vu aucune différence en course lorsqu’il était derrière la Ferrari de Vettel, alors que le Hollandais a tout de même apprécié l’effet du DRS plus important cette année.

« C’était très difficile de suivre les voitures. » confie Max Verstappen. « J’ai dû tout donner pendant un tour complet. »

« C’est encore plus difficile avec les gommes les plus Tendres, parce que dés qu’on s’approche [de la voiture de devant], les pneus surchauffent. C’est pour ça que j’ai dû garder une certaine distance. »

Un DRS bien plus efficace

Finalement, Max Verstappen a réussi à se rapprocher de la Ferrari de Sebastian Vettel en fin de course et a pu profiter du DRS, qui fonctionne bien mieux cette année en raison de la taille plus grande des ailerons arrière sur les monoplaces.

« Heureusement, les effets du DRS cette année sont très importants, et ce week-end, nous avons également été forts dans la ligne droite. De cette façon nous pouvons nous battre. »

« Vettel m’a fermé la porte au premier virage, mais je savais qu’en ressortant du virage je pourrais utiliser mon DRS et le passer avant le virage 3 à l’extérieur. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pierre gasly red bull racing

Pierre Gasly n’a pas pu voir les feux sur la grille de départ à Melbourne

Norris a commis de petites erreurs pour sa première course en F1