lando norris mclaren gp hongrie

James Key nous explique pourquoi McLaren a décidé de construire sa propre soufflerie

James Key, le directeur technique de l’équipe McLaren, nous explique pourquoi McLaren a décidé de construire sa propre soufflerie à Woking.

La soufflerie «vieillissante» de McLaren, utilisée depuis dix ans dans le cadre d’un partenariat avec Toyota à Cologne, en Allemagne, sera bientôt remplacée par une installation sur mesure située au siège social de McLaren à Woking.

Le directeur technique, James Key, a expliqué pourquoi McLaren s’engageait dans la construction d’une nouvelle installation et pourquoi il était plus important que jamais d’avoir la leur.

James Key, qui a rejoint l’équipe McLaren cette saison, a expliqué qu’une soufflerie est un «petit secret» qui aide les équipes à tirer le meilleur parti de leur conception. En conséquence, une nouvelle soufflerie figurait tout en haut de la liste des souhaits de son chef d’équipe, Andreas Seidl.

« C’est très important, je pense que lorsque Andreas et moi sommes arrivés [dans l’équipe], nous avons immédiatement adhéré à ce projet. » explique Key.

« C’était l’un des grands projets, qui était un peu sur la table mais qui devait être rationalisé et discuté, et c’est exactement ce que nous avons fait… »

« Nous entretenions d’excellentes relations avec Toyota au cours des 10 dernières années, tout en nous fournissant un très bon service, mais le fait est que le tunnel est vieillissant par rapport à celui qui est à la pointe de la technologie. »

« Dans de nombreuses équipes de Formule 1, la technologie utilisée dans une soufflerie moderne en F1 est remarquable: c’est l’un de ces petits secrets qui sont cachés. Mais si vous avez la chance d’en voir un et de voir ce qui se passe, il y a une énorme quantité de technologies et de techniques et méthodologies intéressantes dans la façon dont vous testez actuellement en soufflerie. »

James Key souligne à quel point la soufflerie reste essentielle dans le développement d’une monoplace et ce, même si désormais les équipes utilisent la CFD.

« CFD et souffleries se complètent très bien, en particulier dans le sport automobile, lorsque nous vivons une situation très chaotique autour de notre projet très éphémère. »

« La voiture bouge un peu partout, elle a des pneus qui tournent et un flux d’air, c’est beaucoup de complexité. La CFD comprend donc de mieux en mieux le fonctionnement de ces flux et nous montre à nous en tant qu’ingénieurs ce qui se passe. »

« Mais on ne peut pas représenter de multiples conditions en seulement 10 minutes, et une soufflerie peut le faire avec la résolution moléculaire. »

« Ça se complète donc et, bien que la CFD y parvienne, commencer à recréer exactement ce qu’un tunnel peut faire est encore loin. J’imagine que nous envisageons la mise au point de nouvelles technologies et de nouvelles techniques qui faciliteront la construction de nouvelles souffleries. »

Une soufflerie très puissante

D’autres équipes, telles que Mercedes, disposent de souffleries puissantes qui leur permettent de rester en avance sur leurs concurrents.

Leur installation est équipée d’un moteur de 2,2 mégawatts (consommant autant d’énergie qu’une éolienne), alimentant un ventilateur en fibre de carbone pouvant produire jusqu’à 80 mètres par seconde, soit plus qu’un ouragan de catégorie cinq.

« Pour essayer de faire avancer l’équipe, nous devions essayer de faire correspondre la compétition à cet égard. Et pour ce faire, il y avait des options, mais l’option la plus logique était de disposer d’une nouvelle installation dans nos locaux à Woking. »

« Nous avons eu une réaction très positive et proactive, favorable de la part de nos actionnaires pour aller de l’avant. »

« Et même si les réglementations changent et deviendront plus restrictives à l’avenir – c’est un peu contre-intuitif – il est plus important de disposer d’une installation de pointe sous votre contrôle. »

« Donc, indépendamment de tout cela, pour essayer de réaliser de véritables progrès dans l’avenir, nous avions besoin de quelque chose de si important pour notre performance plus près de chez nous. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

fernando alonso red bull

Red Bull aurait proposé à Fernando Alonso de remplacer Pierre Gasly

verstappen pilote du jour hongrie

Max Verstappen en veut toujours plus : « Nous voulons gagner plus de courses »