kimi raikkonen alfa romeo

Kimi Raikkonen est venu chez Alfa Romeo « pour faire de son mieux »

Le Finlandais Kimi Raikkonen admet qu’il ne s’est fixé aucun objectif particulier en arrivant chez Alfa Romeo cette saison.

Après avoir quitté la Scuderia Ferrari à la fin de la saison 2018, Kimi Raikkonen a rejoint l’équipe Alfa Romeo en début de saison pour ce qui devrait être ces deux dernières années en Formule 1 avant la retraite.

A la pause estivale, l’équipe Alfa Romeo occupe la septième place au classement des constructeurs, alors que Raikkonen occupe le huitième rang au classement des pilotes.

Interrogé pour avoir un bilan de cette première partie de saison avec sa nouvelle équipe, Kimi Raikkonen reconnaît que les résultats ne reflètent peut-être pas avec fidélité les performances de la formation suisse.

« Je ne m’attendais à rien, je suis venu pour faire de mon mieux. » a expliqué le pilote Alfa Romeo, Kimi Raikkonen.

« Je pense que si on regarde le nombre de points que nous avons actuellement, je ne pense pas que cela reflète la réalité de la première partie de saison. »

« Bien-sûr, aux alentours de Barcelone, nous n’étions pas vraiment là où nous voulions être, nous étions trop lents. Mais après, nous sommes plutôt bien revenus. »

« Nous allons dans la bonne direction et faisons les bonnes choses, mais en tant qu’équipe nous avons des limites. Nous ne sommes pas comme les équipes du haut de la grille et nous le savons. »

« Mais avec ce que nous avons, nous faisons bien les choses. Nous voulons juste être plus rapides et avoir une longueur d’avance. Nous nous construisons lentement, cela prend du temps, mais cela semble aller dans le bon sens. »

« Après, je pense que ça pourrait toujours être mieux. Nous n’avons pas toujours maximisé les points, mais c’est comme ça. »

Septième au classement des constructeurs, Alfa Romeo pourrait remonter de quelques positions en septembre, puisque l’équipe a interjeté appel d’une décision des commissaires de course du Grand Prix d’Allemagne, qui ont infligé une pénalité de 30 secondes à chacun des deux pilotes Alfa Romeo.

Ces pénalités ont fait sortir les deux pilotes du top dix au Grand Prix d’Allemagne, mais l’appel interjeté par l’équipe sera étudié à la rentrée à Paris par la FIA [le 24 septembre plus précisément].

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Pierre Gasly contre la réduction des essais hivernaux en 2020

renault f1 canada ricciardo

Daniel Ricciardo s’attend à des progrès de la part de Renault en seconde partie de saison