charles leclerc ferrari
GP BRASILE F1/2019 - SABATO 16/11/2019 credit: @Scuderia Ferrari Press Office

La FIA a contrôlé des pièces chez Ferrari

La FIA aurait décidé de saisir des composants du système de carburant sur une des deux Ferrari, ainsi que sur le moteur d’une équipe cliente de Maranello et également chez un concurrent.

Selon le très sérieux Auto Motor Und Sport, la FIA aurait décidé d’aller un peu plus loin en ce qui concerne les doutes émis par les concurrents de Ferrari sur un potentiel contournement de la réglementation sur le débit du carburant.

Deux directives technique envoyées

Il y a quelques semaines, la FIA a envoyé à toutes les équipes de la grille une directive technique à la suite d’une demande de clarification de l’équipe Red Bull Racing, qui pointait du doigt indirectement la Scuderia Ferrari qui affichait des performances exceptionnelles en lignes droites depuis le début de l’année.

A l’arrivée du Grand Prix des Etats-Unis, Max Verstappen a ouvertement accusé Ferrari de triche, après avoir constaté une nette diminution des performances de l’équipe italienne depuis l’envoi de cette directive technique.

Juste avant le Grand Prix du Brésil, une seconde directive technique a été envoyée et dans laquelle la FIA a précisé qu’aucun liquide inflammable provenant du refroidisseur intermédiaire, du collecteur d’air ou bien du système ERS n’est autorisé à pénétrer dans les chambres à combustion du moteur.

Les commissaires techniques de la FIA ont laissé supposer que les motoristes pourraient détourner des fluides combustibles depuis le refroidisseur intermédiaire, le collecteur d’air ou le système ERS pour la combustion et ainsi améliorer les performances du moteur.

Une saisie de plusieurs composants

Après le Grand Prix du Brésil, la FIA aurait donc décider d’aller encore un peu plus loin en saisissant quelques composants du système de carburant sur l’une des deux Ferrari SF90, sur l’une des monoplaces d’une écurie cliente de Ferrari [Alfa Romeo ou Haas], ainsi que sur une monoplace équipée d’un moteur autre qu’un Ferrari.

En procédant ainsi, la FIA ne pointe pas du doigt directement la Scuderia Ferrari, mais veut plutôt faire taire toutes les rumeurs en effectuant des comparaisons dans son laboratoire cette semaine afin de mettre un terme définitif aux soupçons de triche de la part de Ferrari.

Notez que cette information ne nous a pas encore été confirmée par la Fédération Internationale de l’Automobile.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

lewis hamilton mercedes f1

Ecclestone pense que Ferrari choisirait Verstappen plutôt que Hamilton

Pilotes Red bull Max Verstappen et Alex Albon

Pour Verstappen, Alex Albon est le choix le plus intelligent pour Red Bull