La FIA va encore mieux surveiller la consommation de carburant

A la veille de l’avant dernière manche de l’année au Brésil, la FIA veille à ce que toutes les équipes respectent la réglementation en matière de consommation de carburant après les récents problèmes survenus au Grand Prix des Etats-Unis.

A Austin, Esteban Ocon et Kevin Magnussen ont été disqualifié du résultat final de la course pour avoir consommé trop de carburant, alors que la limite fixée par la FIA pour une course est de 105 kilos à un rythme de 100 kilos par heure.

La fédération mesure le débit de carburant de chaque monoplace avec un système spécifique, toutefois, le débit du carburant entre le système de mesure et le moteur n’est pas surveillé, ce qui laisse penser que certaines équipes utilisent des flexibles extensibles pour créer un espace de stockage supplémentaire pour le carburant et contourner ainsi les restrictions d’utilisation.

On craint donc que ce surplus « stocké » pourrait ensuite être utilisé pour envoyer du carburant supplémentaire au moteur lorsque le débit d’essence est à son maximum.

La FIA envisage de remédier à ce problème en mettant au point un moyen de vérifier la conformité du système d’alimentation en carburant afin de s’assurer qu’il n’y a pas de stockage excédentaire entre la pompe et le débitmètre, ainsi que le moteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Marcus Ericsson regrette de devoir partir quand Sauber devient compétitive

Géographiquement, la F1 souhaite plus de cohérence dans son calendrier