La grille de F1 2023

21 novembre 2022
5

Haas et Williams ont mis fin au suspens ces derniers jours en officialisant respectivement Nico Hülkenberg et Logan Sargeant pour l’année prochaine. Voici donc la grille officielle de F1 2023.

Sebastian Vettel a lancé les hostilités du mercato pour 2023 en annonçant cet été son départ à la retraite à l’issue de la saison 2022. Quelques jours plus tard, à la surprise de tous, Fernando Alonso était officialisé chez Aston Martin pour 2023, laissant un baquet vide chez Alpine.

Est-il nécessaire de rappeler ici les détails de l’affaire Piastri? Le jeune pilote australien avait été le protagoniste d’une controverse entre Alpine et McLaren, les deux équipes affirmant qu’elles avaient un contrat valide avec lui pour 2023. Le CRB (Conseil de reconnaissance des contrats) a finalement tranché en faveur de l’équipe de Woking. Oscar Piastri pilotera donc chez McLaren aux côtés de Lando Norris.

Dans le cadre du GP du Japon, Pierre Gasly a été officialisé chez Alpine et le Français sera remplacé par Nyck de Vries chez AlphaTauri.

La semaine dernière, l’équipe Haas a confirmé la rumeur qui voyait Nico Hülkenberg aux côtés de Kevin Magnussen l’an prochain. Chez Williams, l’obtention des points sur sa Superlicence permet au pilote américain Logan Sargeant d’être titularisé aux côtés d’Alex Albon, pour remplacer Nicholas Latifi.

Pas de changement de binôme à noter parmi les trois meilleures équipes de la grille 2022 : les pilotes des écuries Red Bull, Mercedes et Ferrari gardent leur baquet pour 2023.

La grille de F1 2023

Pilote Equipe
P Gasly Alpine F1
E OconAlpine F1
L Norris McLaren
O PiastriMcLaren
C Leclerc Ferrari
C Sainz Ferrari
S Perez Red Bull
M Verstappen Red Bull
F AlonsoAston Martin
L Stroll Aston Martin
A AlbonWilliams
L SargeantWilliams
G RussellMercedes
L Hamilton Mercedes
V BottasAlfa Romeo
G ZhouAlfa Romeo
N de VriesAlphaTauri
Y Tsunoda AlphaTauri
K MagnussenHaas
N HülkenbergHaas

5 Comments

  1. 2023 le tournage du nouveau film sur le championnat du monde de formule 1 produit par Lewis Hamilton débutera à mi saison.

  2. Si Incredible Hulk avait été embauché par Ron Dennis au lieu que Dennis ait recruté Hamilton, aujourd’hui l’Allemand serait 9 fois CDM.
    Les difficultés rencontrés par Sa Magnanime Altitude Sir Lewis of Silverstone en début de saison pour s’adapter à une voiture qui ne surclasse pas toutes les autres outrageusement, auraient dû coûter à l’imposteur du siècle sa place en 2023; comme pour Ricciardo.

  3. Trois bleus et un revenant d’outre-tombe, c’est une occasion de voir un peu de neuf.
    Les six places en or avec zéro changement, c’est tout le contraire.
    (A part ça, je serais curieux de savoir comment LV a décidé de l’ordre ; j’ajoute qu’une présentation plus encyclopédique, avec numéros des pilotes, noms officiels des équipes, noms des motoristes serait plus agréable à consulter.)

  4. Improbable Hülkenberg qui est absent depuis 2 saisons.
    A bientôt 35 ans, c’était inespéré.
    Steiner qui a développer une allergie au jeune pilote, a pris sa décision et c’est tant mieux pour « Hulk ».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.