sebastian vettel crash silverstone

La presse italienne applaudit Charles Leclerc et égratigne Sebastian Vettel

Sans surprise, la presse italienne n’est pas très tendre avec Sebastian Vettel ce lundi, après une autre erreur commise par le pilote allemand au Grand Prix de Grande-Bretagne ce dimanche.

La presse italienne applaudit la défense musclée de Charles Leclerc face à Max Verstappen  au Grand Prix de Grande-Bretagne ce dimanche, alors que l’erreur de pilotage de Sebastian Vettel ne passe pas du tout auprès de nos confrères transalpins.

« Je regrette qu’un champion comme Sebastian Vettel soit puni d’une pénalité de dix secondes, mais il a montré qu’il n’était pas le pilote dont a besoin Ferrari. » estime notre confrère de La Gazetta Dello Sport.

« Désormais, il est clair que quelque chose ne fonctionne plus à l’intérieur de l’équipe. Au moins, la Scuderia peut se consoler avec Charles Leclerc, qui mérite son podium, car il a fait preuve d’une magnifique défense face à Verstappen. »

Pour Il Giornale : « La saison de Vettel est désastreuse, fluctuante et décevante, peut-être même l’une des plus négatives de sa carrière. »

« Il n’a pas retrouvé la confiance dans sa voiture ce week-end, c’est une catastrophe de voir Vettel terminer seizième après une course pleine d’erreurs. »

Le journaliste du Corriere Della Sera était en « tachycardie » lorsque Leclerc défendait sa position face à Verstappen.

« La collission de Vettel avec Verstappen fait perdre la troisième position au Hollandais, mais cela nuit surtout au pilote allemand. »

« Il aurait pu occuper la quatrième place, mais Ferrari doit se contenter de la troisième place de Leclerc. Ce qui prouve une fois de plus qu’il est un futur champion. »

Ce fut « un autre désastre de la part de Vettel » pour La Stampa, qui souligne tout de même le geste d’excuse de Vettel à la fin de la course auprès de Max Verstappen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

McLaren reste la 4e force

arrêt au stand red bull

Red Bull Racing exécute l’arrêt au stand le plus rapide de l’histoire à Silverstone