F1 - L'aileron arrière d'Aston Martin bientôt copié par toutes les équipes ?
action, Hungaroring, GP2213a, F1, GP, Hungary Lance Stroll, Aston Martin AMR22
in

L’aileron arrière d’Aston Martin bientôt copié par toutes les équipes ?

Le directeur sportif d’Alpine, Alan Permane, s’attend à ce que toutes les équipes de la grille adoptent rapidement le concept d’aileron arrière développé par Aston Martin et qui a été vu pour la première fois au Grand Prix de Hongrie disputé juste avant la trêve estivale.

A Budapest, Aston Martin a dévoilé un nouvel aileron arrière très travaillé, notamment avec l’apparition d’un élément incurvé sur les plaques d’extrémité de ce dernier. Plusieurs concurrents d’Aston Martin ont estimé que l’équipe basée à Silverstone est allée à l’encontre des nouveaux règlements de la F1 qui visent à réduire l’air sale derrière les monoplaces pour permettre aux pilotes de se suivre en course. Cependant, la FIA a été consultée tout au long du développement de cet aileron et l’a évidemment déclaré légal.

Dans ce contexte, selon le directeur sportif de l’équipe Alpine, plusieurs équipes sont déjà en train de travailler sur le développement d’un aileron arrière similaire : “Je vous promets qu’il y a neuf autres équipes qui exécutent cela en CFD en ce moment, et si c’est plus rapide, vous en verrez neuf de plus j’imagine. Je ne vois pas pourquoi cela ne se produirait pas si c’est complétement légal.” a déclaré Alan Permane lors de la conférence de presse au Grand Prix de Hongrie lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que ce nouvel aileron affecterait la capacité des monoplaces à se suivre en piste.

A lire aussi   Mercedes et Petronas engagés en F1 sur du très long terme

“Je comprends votre point de vue sur l’intention des règlements, mais nous voulons juste aller vite et être fiables. Donc, c’est vraiment à la FIA et la F1 de s’entendre. S’ils [Aston Martin] ont contourné les règles – et je doute qu’il y ait quoi que ce soit qui puisse être fait à ce sujet cette année, peut-être pour l’année prochaine – mais je suis certain que si c’est plus rapide, alors vous allez en voir davantage très bientôt.”

Interrogé lui aussi sur le même sujet, Laurent Mekies, directeur sportif de Ferrari, estime également que ce concept pourrait se retrouver sur toutes les autres monoplaces de la grille si son efficacité est prouvée par les données.

“Si la FIA l’a déclaré légal, alors tout le monde va l’essayer. Si c’est plus rapide, cela sera introduit sur les monoplaces.” a déclaré Mekies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Le PDG de Williams "absolument convaincu" de voir Sargeant en F1

Le PDG de Williams “absolument convaincu” de voir Sargeant en F1

F1 - Un "énorme privilège" pour Kevin Magnussen d'être de retour en F1

Un “énorme privilège” pour Kevin Magnussen d’être de retour en F1