Restez connectés

Grand Prix du Mexique

Latifi, Giovinazzi et Norris en piste pour les EL1 à Mexico

Publié

le

Nicholas Latifi, Antonio Giovinazzi et Lando Norris seront tous les trois en piste ce vendredi pour la première séance d’essais libres du Grand Prix du Mexique.

Chez Force India, c’est le pilote français Esteban Ocon qui laissera sa place au pilote canadien Nicholas Latifi durant cette première séance d’essais libres à Mexico.

Chez Sauber, Antonio Giovinazzi, qui sera pilote titulaire de l’équipe dés l’an prochain, remplacera le Monégasque Charles Leclerc pour les EL1.

Enfin, Chez McLaren, Fernando Alonso va laisser son baquet au jeune Lando Norris pour les EL1 ce vendredi, le Britannique sera lui aussi pilote titulaire dés l’an prochain, il courra aux côtés de Carlos Sainz.

La première séance d’essais libres du Grand Prix du Mexique aura lieu ce vendredi à 17h00 (heure française).

.
commentaires

Grand Prix du Mexique

Daniel Ricciardo comprend la colère de Verstappen au Mexique

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Daniel Ricciardo assure qu’il ne voulait pas manquer de respect à son coéquipier au Mexique lors de sa célébration après avoir signé la pôle position au volant de sa Red Bull.

Quelques jours après le Grand Prix du Mexique, le père de Max Verstappen a révélé que son fils était très en colère après avoir loupé la pôle position pour seulement 20 millièmes.

Interrogé ce jeudi à Interlagos sur les commentaires de Jos Verstappen, Daniel Ricciardo a déclaré : « Je ne suis pas au courant, je savais que Max était énervé après la conférence de presse, et qu’il avait dit qu’il n’était pas très content. »

« Mais je ne pense pas que c’était vraiment dirigé contre moi, je pense que quiconque manque sa première pôle avec une marge aussi réduite va être énervé. »

« Si je rate cette pôle, et que je suis à sa place, même si ce n’était pas le cas pour ma première pôle, je serais toujours énervé, c’est le côté compétiteur qui est en nous. »

« Je n’ai rien vu de personnel, j’étais super heureux parce que ce fut une année difficile. Je n’étais pas le favori pour cette pôle, donc j’étais super content de la faire. »

« De son point de vue, il était le favori tout le week-end, en tête de toutes les sessions, et se faire bousiller par son coéquipier pour deux centièmes ça fait chier, c’est juste un compétiteur. »

Lire

Grand Prix du Mexique

Red Bull a gagné à Mexico grâce au nivellement des performances

Publié

le

@ Red Bull Content Pool

Christian Horner, le team principal de l’équipe Red Bull Racing, estime que le Grand Prix du Mexique, remporté par son pilote Max Verstappen, a démontré que son équipe peut se battre pour des victoires avec un moteur affichant un niveau de puissance similaire aux blocs Ferrari ou Mercedes.

Le week-end dernier au Mexique, l’altitude élevée du tracé de Mexico a en quelque sorte nivelé les performances des différents moteurs en raison du manque d’air, ce qui a permis à Red Bull de dominer largement toutes les équipes durant tout le week-end.

En effet, le moteur Renault est habituellement battu par les moteurs Ferrari et Mercedes en terme de puissance pure, mais à Mexico, cette différence de puissance a été totalement gommée, permettant à Red Bull de se battre pour la victoire dimanche.

« Vous avez bien vu ce week-end [au Mexique] que si nous avons un moteur à peu près au niveau de celui de nos adversaires, nous avons alors une équipe assez forte et un package pilotes suffisamment puissant pour les affronter [Mercedes et Ferrari]. » déclare Christian Horner.

« Nous espérons évidemment que le moteur Honda, avec les progrès réalisés, nous mettra dans une situation où nous pourrons plus régulièrement rivaliser. »

Concernant la victoire de Max Verstappen à Mexico, Horner estime que le Hollandais a une nouvelle fois démontré qu’il était désormais prêt à se battre pour le championnat du monde des pilotes, du moins à partir de 2019.

« Max [Verstappen] a connu un parcours difficile depuis le début de l’année, mais depuis Montréal, il fait des courses incroyables et je pense qu’il ne lui manque plus que l’expérience désormais pour être complet. »

« Tous les pilotes font des erreurs, et on peut voir cela aussi bien en haut qu’en bas de la grille, c’est ce que vous apprenez d’eux. »

En 2019, Red Bull Racing sera équipée du moteur Honda, le motoriste japonais et l’équipe de Milton Keynes ayant signé un partenariat pluriannuel.

Lire

Grand Prix du Mexique

Verstappen très irrité par l’attitude de Ricciardo à Mexico après sa pôle

Publié

le

Jos Verstappen, le papa de Max Verstappen, a révélé que son fils avait très mal vécu le fait que son coéquipier Daniel Ricciardo l’ait battu samedi dernier aux qualifications du Grand Prix du Mexique.

Daniel Ricciardo a signé la pôle position au Grand Prix du Mexique pour seulement 26 millièmes de secondes devant son coéquipier Max Verstappen, alors que le jeune hollandais avait dominé toutes les séances d’essais depuis le début du week-end à Mexico.

Visiblement très énervé, Max Verstappen n’avait pas hésité à envoyer valser le panneau de la deuxième place devant lequel il devait garer sa Red Bull à la fin des qualifications.

« Je n’étais pas content non plus, mais je lui ai parlé avant d’aller se coucher. » explique Jos Verstappen.

« J’ai essayé de l’apaiser un peu, il était très contrarié parce qu’il y avait un problème avec la voiture. »

« Le lendemain matin, il a tout de suite dit qu’il avait très mal dormi. Il était irrité parce qu’il avait manqué la pôle, et à cause de la voiture et à cause de l’exubérance de Ricciardo quand il a fêté la pôle. »

« Il était donc vraiment agité et ne voulait qu’une seule chose : Gagner cette course. J’ai même reçu des messages de ma femme et de ma fille qui disaient : « Espérons qu’il ne va rien faire de fou » »

« Mais d’habitude, quand Max est en colère, il va tout simplement plus vite. Au final, c’est bien qu’il soit parti deuxième, car si l’on regarde le départ d’Hamilton et de la façon dont il s’insère entre les deux Red Bull, Max aurait été à l’extérieur s’il était parti en pôle, donc, tout s’est bien emboité finalement. »

Lire

Grand Prix du Mexique

L’usure des pneus sur la Mercedes à Mexico n’a rien à voir avec l’absence des nouvelles jantes

Publié

le

Le directeur exécutif de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, insiste sur le fait que les problèmes de dégradation dont ont été victimes ses deux pilotes au Mexique ne sont pas dû au fait que Mercedes n’a pas utilisé ses nouvelles jantes ventilées.

Avant le Grand Prix du Mexique, les commissaires de la FIA ont indiqué que les jantes utilisées par Mercedes depuis quelques courses étaient légales.

Depuis quelques courses, Mercedes utilise une entretoise sur ses roues arrière avec des petits trous et rainures ajoutés pour réduire le flux de chaleur entre l’essieu et la roue.

Mais après une série de quatre victoires consécutives, certaines équipes, dont Ferrari, ont demandé à la FIA des éclaircissements pour savoir si Mercedes enfreignait l’article 3.8 du règlement technique de la Formule 1.

Mais alors que la FIA avait déjà validé une première fois son concept de jantes avant le Grand Prix des Etats-Unis, les questions en suspens de la part de Ferrari ont conduit la FIA a contrôler une nouvelle fois la Mercedes à Mexico.

Par mesure de précaution, Mercedes a décidé de modifier ses jantes pour le Grand Prix du Mexique afin que les points de désaccord soient une bonne fois pour toute résolus.

Hors, ce week-end à Mexico, Lewis Hamilton et Valtteri Bottas ont tous les deux eu du mal à faire fonctionner leurs pneumatiques, les deux pilotes ayant chacun effectué deux arrêts au stand au Grand Prix du Mexique.

Mais Toto Wolff a déclaré que cette forte dégradation constatée dimanche dernier sur les pneus de ses pilotes n’avait absolument rien à voir avec le fait que l’équipe n’a pas utilisé les fameuses jantes si controversées.

« Le plus gros problème a été l’avant gauche, donc, cela n’a rien à voir avec tout ça. » explique le manager de l’équipe Mercedes.

« Je ne pense pas que nous ayons allumé les pneus, je ne pense pas que notre voiture ait abîmé les pneus. »

« Honnêtement, je n’ai aucune explication, donc, je demanderai des explications, parce que ces changements sont difficiles [à comprendre]. »

Lire

Grand Prix du Mexique

Trahi par ses freins, Perez a dû abandonner à domicile

Publié

le

Sergio Perez ne s’attendait certainement pas à devoir abandonner le jour de son Grand Prix national au Mexique, mais un problème de freins l’a contraint à l’abandon dimanche.

Le pilote Racing Point Force India a été victime d’une défaillance sur le système de freins de sa monoplace en course, alors qu’il se battait pour la septième place.

« Ça fait mal, ça fait vraiment mal. » déclarait Perez ce dimanche soir. « Je pense que nous avions au moins la septième place dans la poche, après une excellente stratégie que nous avons planifié aux qualifications [Force India a décidé de ne pas qualifier ses monoplaces en Q3 pour avoir des pneus plus durs en course]. »

« Mais cela fait partie de la course et quelques fois on a ces grandes déceptions lorsque nous avons un problème avec la voiture. »

« Ce sont les freins qui m’ont obligé à abandonner, car tout à coup, la pédale est devenue molle et je n’ai pas eu d’autre choix que de m’arrêter. »

« Jusque-là, la course était très excitante pour moi, j’ai fait un bon premier tour en prenant l’avantage sur Alonso, puis j’ai livré de belles batailles contre les Sauber plus tard en course. »

« Je contrôlais ma course, je prenais soin de mes pneus, et je pensais que nous allions récolter de gros points. Je suis vraiment désolé pour l’équipe et pour les fans qui sont venus nombreux, ils me rendent toujours fier et m’ont apporté un soutien incroyable. »

Lire

Grand Prix du Mexique

Un problème de batterie a empêché Sainz de marquer des points

Publié

le

Touché par des problèmes de fiabilité, Carlos Sainz n’a pas pu ramener le moindre point à son équipe ce dimanche à Mexico en abandonnant.

Le pilote Renault s’élançait depuis la huitième position sur la grille de départ et se battait pour la sixième place en course, juste devant son coéquipier Nico Hulkenberg. Mais un problème de batterie a mis un terme à tous les espoirs du pilote madrilène.

« C’est vraiment dommage. Nous menions aisément le peloton derrière les écuries de pointe et nous étions bien placés pour de gros points lorsque la voiture s’est arrêtée sans prévenir. C’est vraiment frustrant après un aussi bon départ, mais c’est la course… » souligne Carlos Sainz.

« Nous n’avons pas connu beaucoup de soucis de fiabilité cette saison, mais cela arrive quand je suis en tête du groupe de chasse. C’est une malheureuse coïncidence que cela se reproduise aujourd’hui. »

« Nous enquêterons sur ce problème pour aller de l’avant. Nous continuerons de nous battre et nous viserons les points sur les deux dernières courses afin d’assurer la quatrième place au Championnat Constructeurs. »

« Nous méritions plus, mais Nico est resté dans les points. Ce n’est donc pas un mauvais résultat pour l’équipe et j’adresse toutes mes félicitations à Lewis Hamilton pour son cinquième titre. »

Lire

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

18Shares