F1 - Le couvre-feu levé par la FIA en raison d'un retard dans le fret
in

Le couvre-feu levé par la FIA en raison d’un retard dans le fret

La FIA a pris la décision de lever le couvre-feu dans la nuit de jeudi à vendredi à Sao Paulo afin de permettre à toutes les équipes de la grille de préparer leur week-end, alors que le fret en provenance de Mexico a pris du retard cette semaine.

Alors que la Formule 1 attaque la deuxième manche d’une triplette de courses Mexique/Brésil/Qatar, le fret en provenance de Mexico et qui devait normalement partir lundi, a pris du retard en raison des conditions météo. A l’heure d’écrire ces quelques lignes (10h30 à Sao Paulo), tout le fret est désormais arrivé sur le circuit.

Toutes les équipes sont touchées par ce retard ce jeudi, ce qui a obligé la FIA à adapter les règles à cette situation exceptionnelle, notamment en levant le couvre-feu dans la nuit de jeudi à vendredi et qui s’appliquait normalement à toutes les écuries. Cela leur permettra de travailler durant la nuit afin que la FIA puisse réaliser les vérifications techniques ce vendredi.

Conformément à l’Art 25.2 du Règlement Sportif de la Formule 1 et de la FIA, les commissaires Sportifs accordent par la présente une dérogation à tous les Concurrents du Grand Prix du Brésil 2021 du délai de l’Art 25.1 qui exige que chaque concurrent est tenu d’effectuer les vérifications techniques initiales de leurs voitures et soumettre la déclaration dûment remplie au plus tard trois (3) heures avant le départ des EL1.” peut-on lire dans un communiqué.

Au total, la Formule 1 utilise sept Boeing 747 pour transporter le fret des équipes, mais il semblerait que deux d’entre-eux soient restés “bloqués” à Mexico et Miami ces derniers jours, ce qui a causé une sérieuse pagaille dans l’organisation si bien huilée de la catégorie reine du sport automobile.

Cependant, les officiels se sont voulus plutôt rassurants à Sao Paulo et assurent que tout rentrera dans l’ordre d’ici cette nuit. Une chose est certaine en tout cas, les équipes vont devoir travailler durant une grande partie de la nuit pour mettre en place les garages, ce qui va ajouter une dose de fatigue supplémentaire sur le personnel déjà bien “usé” en cette fin de saison.

La logistique en F1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Sainz inquiet de disputer les qualifications sous la pluie au Brésil

Sainz inquiet de disputer les qualifications sous la pluie au Brésil

F1 - Au Brésil, Sergio Perez vise un quatrième podium consécutif

Au Brésil, Sergio Perez vise un quatrième podium consécutif