les deux pilotes Ferrari

Le patron de Mercedes met en garde Ferrari sur l’utilisation de consignes d’équipe

Le patron de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a mis en garde Ferrari concernant l’utilisation des consignes d’équipe comme ce fut le cas ce dimanche à Shanghai.

Toto Wolff a déjà dû à plusieurs reprises donner des consignes d’équipes à ses pilotes, et on se souvient tous du duel entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton il y a quelques années qui a tourné à la catastrophe au Grand Prix d’Espagne avec un double abandon pour Mercedes.

Un peu plus récemment, Mercedes n’a pas hésité à donner des consignes à Valtteri Bottas au Grand Prix de Russie, afin que le Finlandais laisse passer son coéquipier Lewis Hamilton qui jouait le titre.

Cette année, c’est Ferrari qui n’a pas hésité à donner une consigne d’équipe à ses pilotes depuis le début de la saison, et le patron de l’équipe Mercedes met en garde l’équipe italienne sur les effets négatifs que peuvent avoir ces consignes.

« Une fois que vous commencez à faire ces choses-là, cela devient très compliqué, car vous créez un précédent et vous ouvrez une boîte de pandore. » explique Toto Wolff.

« Il est possible que maintenant dans toutes les courses le pilote qui sera dans la voiture de derrière dit à la radio qu’il est plus rapide que l’autre. »

« Ce n’est pas une situation facile à gérer pour un patron, nous avons déjà eu le cas avec Nico [Rosberg] et Lewis, et avec Valtteri et Lewis aussi d’ailleurs. »

« D’ailleurs, aujourd’hui [à Shanghai], nous avons aussi connu une situation similaire, parce que nos pilotes se poussaient. On a risqué la sortie de piste et un doublé gâché. »

« Ce n’est donc pas un problème seulement lié à Ferrari, toutes les équipes ont ce genre de problèmes quand elles ont des pilotes très forts. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

daniil kvyat toro rosso

Daniil Kvyat conteste sa pénalité reçue au Grand Prix de Chine

pilotes mercedes bottas hamilton

Valtteri Bottas piégé par une simple ligne blanche au départ de la course à Shanghai