Le PDG de McLaren défend l’attitude sage de Norris face à Verstappen

Zak Brown McLaren
Le PDG de McLaren, Zak Brown

Le PDG de McLaren, Zak Brown, a rejeté l’idée selon laquelle son pilote Lando Norris a été « trop gentil » avec Max Verstappen après avoir dû abandonner au Grand Prix d’Autriche en raison d’un contact avec la Red Bull du Néerlandais en fin de course.

En arrivant à Silverstone ce week-end, Lando Norris a souhaité désamorcer une tension naissante entre lui et son ami Max Verstappen après avoir tenu des propos assez durs à l’encontre du pilote Red Bull après le Grand Prix d’Autriche, Norris expliquant aux médias qu’il avait réagi sous le coup de l’adrénaline.

Certains ont vu cela comme une façon pour Lando Norris de donner à Max Verstappen un avantage psychologique en désamorçant la situation plutôt qu’en maintenant la pression sur le Néerlandais, alors que les deux hommes sont à la lutte au championnat du monde avec 81 points qui les séparent.

Interrogé ce vendredi à Silverstone pour savoir pour quelle raison Norris a souhaité désamorcer les tensions, le PDG de McLaren a répondu : « Je pense qu’il y a une différence entre ce à quoi ressemble un pilote de course lorsque le casque est mis et la visière baissée, et ce à quoi il ressemble du lundi au jeudi et la façon dont il communique et se comporte dans les relations qu’il entretient. »

« Beaucoup de champions du monde sont des chouchous en dehors de la voiture, mais ils sont assez féroces une fois le casque mis et Lando ne fait pas exception. »

Brown a ensuite tenu à charger le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, qui a selon lui une part de responsabilité dans le fait que Max Verstappen n’a pas respecté les règles en Autriche en bougeant trop dans la zone de freinage lorsque Norris l’attaquait. 

« Nous avons tous la responsabilité, au niveau du mur des stands, d’expliquer à nos pilotes ce qu’il faut faire et ne pas faire et ce qui se passe en course. Je pense donc que nous devons respecter les règlements. » a ajouté l’Américain en faisant évidemment référence à la pénalité de 7 millions de dollars infligée à Red Bull en 2022 pour avoir enfreint les règlements financiers.

« Nous avons constaté un manque de respect, que ce soit au niveau des réglementations financières ou des problèmes sportifs, sur la piste avec des pères et des choses de cette nature, et je ne pense pas que ce soit ainsi que nous devons faire la course et nous devons guider nos pilotes sur ce qui est bien ou mal. »

« Je pense que le problème avait été réglé plus tôt, cet incident n’aurait peut-être pas eu lieu. » a conclu le PDG de McLaren. 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.