Le PDG de McLaren pense que Ferrari et Red Bull « jouent avec le feu »

9 avril 2020
red bull honda

Le PDG de McLaren estime que deux équipes de la grille « jouent avec le feu » en refusant d’abaisser le plafond budgétaire qui sera introduit en F1 en 2021.

Cette semaine, une vidéoconférence avec la F1, la FIA et les dirigeants des dix équipes de la grille a eu lieu et au cours de laquelle les différentes parties ont discuté du possible abaissement de la limite budgétaire qui entrera en vigueur l’an prochain.

Officiellement, cette limite budgétaire a été fixée à 175 millions de dollars par saison et par équipe, mais en raison de l’actuelle crise du coronavirus et des pertes de revenus qui en découle, plusieurs équipes souhaitent abaisser encore ce plafond budgétaire pouvant aller jusqu’à 125 millions.

Le problème est que deux des dix équipes [Ferrari et Red Bull] ne souhaitent pas abaisser cette limite pour un tas de raisons, la première étant le fait que ces équipes doivent développer et concevoir certaines pièces qu’elles distribuent ensuite à des écuries clientes.

Mais pour le PDG de McLaren, ces deux équipes [sans jamais les citer] jouent clairement avec le feu dans une période très critique pour la F1.

« S’il n’y a pas dix équipes ou au moins neufs, il n’y a pas vraiment de Formule 1. » juge Zak Brown, le PDG de McLaren pour Sky Sports.

« Il y a deux équipes qui doivent vraiment faire très attention, car je pense qu’elles jouent avec le feu. Il faut une grille complète pour avoir un sport, donc, si elles continuent d’empêcher la F1 d’être viable et que quelques équipes perdent leur intérêt ou n’ont plus les finances nécessaires pour participer, ces deux équipes vont courir l’une contre l’autre et cela ne fonctionnera pas. » 

« Nous parlons de deux équipes. Daimler [la maison mère de Mercedes] fait un excellent travail et reconnaît la situation dans laquelle nous nous trouvons. »

« Vous pouvez donc déduire quelles sont les autres écuries. Il s’agit d’une énorme plateforme marketing pour ces deux équipes, donc, je comprends pourquoi elles souhaitent conserver l’équilibre financier actuel. »

« Mais dans le sport, nous voulons penser que tout le monde peut se battre équitablement et que le meilleur gagne. Je pense surtout qu’ils ont besoin de confiance, c’est un peu comme un poids lourd qui ne veut se battre que contre des poids moyens. »

« Ce sont de grandes équipes, elles devraient être prêtes à se battre avec tout le monde avec davantage d’égalité, et je pense que c’est ce que souhaitent les fans de ce sport. »

Le PDG de McLaren pense sincèrement que la F1 peut profiter de la crise actuelle pour devenir un meilleur sport.

« Cela pourrait enfin réveiller tout le monde, il est clair que nous devons prendre des décisions plus agressives pour aller de l’avant et le plafond budgétaire en est un élément important. Peut-être que cette situation était nécéssaire pour enseigner cela à certaines équipes. »

« Je pense que cela peut rendre le sport encore plus compétitif, et cela ne peut qu’être meilleur pour tout le monde. »

« Nous devons être meilleurs en tant que sport et offrir aux petites équipes une image sportive et économique intéressante. Vous n’allez pas investir dans une équipe pour rester à l’arrière de la grille. Nous devons donc nous assurer que l’écart parmi ces équipes diminuent. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.