mercedes-f1-2022-news-moteur
in

Le règlement technique 2023 de la F1 soumis au Conseil Mondial cette semaine

Le président de la FIA, Mohammed Ben Sulayem, a confirmé ce lundi que le règlement technique 2023 de la F1 a été rédigé et sera soumis d’ici quelques jours au Conseil Mondial du Sport Automobile pour validation.

Après plusieurs mois de discussions entre les pilotes, chefs d’équipe, représentants de la FIA et des représentants de la Formule 1 au sujet du règlement technique de la saison 2023 – censé faire disparaître, ou tout du moins limiter, l’effet du marsouinage sur les monoplaces – un accord a été trouvé entre ces différentes parties a annoncé ce lundi le président de la FIA.

Après avoir discuté de la question du marsouinage avec les 20 pilotes de Formule 1 et les 10 chefs d’équipe, je suis heureux de confirmer que nous soumettrons cette semaine le règlement technique 2023 mis à jour au WMSC pour résoudre ce problème, en plus des mesures déjà prises pour le reste de cette saison.” a déclaré Mohammed Ben Sulayem ce lundi.

Concernant ce règlement technique 2023, plusieurs décisions ont donc été prises pour réduire la rigidité du plancher et les mouvements verticaux des monoplaces :

  • rehaussement de 25 mm des bords du plancher
  • rehaussement de la gorge du diffuseur sous le plancher
  • introduction de tests de flexibilité latérale du plancher plus stricts
  • introduction d’un capteur plus précis pour mesurer l’oscillation aérodynamique
A lire aussi   Guanyu Zhou confirmé chez Alfa Romeo en 2023

Désormais donc, c’est au Conseil Mondial du Sport Automobile de valider ce règlement technique 2023 (ce qui devrait être une simple formalité), ce qui permettra aux équipes de Formule 1 de débuter leur travail de développement sur les monoplaces de la saison prochaine.

Pour rappel : le phénomène de marsouinage est apparu cette saison avec l’introduction de la nouvelle réglementation technique. Il s’agit d’un phénomène de pompage ou d’oscillation verticale des monoplaces dans les lignes droites. La FIA a décidé d’intervenir après le Grand Prix d’Azerbaïdjan, où le phénomène semblait particulièrement intense sur certaines monoplaces. Après Bakou, quelques pilotes s’étaient d’ailleurs plaint de ses effets sur leur santé et des risques pour leur sécurité. D’autres équipes, en revanche, se sont montrées plus partagées sur l’intervention de la FIA dans ce contexte.

La Fédération Internationale de l’Automobile a donc confirmé l’entrée en vigueur d’une directive technique après la trêve estivale 2022 (pour le Grand Prix de Belgique) avec l’objectif de limiter le marsouinage. Il s’agit d’introduire une valeur limite d’oscillation verticale que les voitures ne devront pas dépasser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires

  1. Bien joué Toto Wolff !!!

    Adieux Verstappen et Leclerc et vive la domination de Russell et Hamilton ! La justice du plus fort est judicieusement rétablie.

    Eh oui, nul ne saurait accueillir Porsche sans que Mercedes ne gagne tout avant.

Alpine

Affaire Piastri : Alpine F1 prête à aller devant la Haute Cour de Londres

aston-martin-f1

La nouvelle soufflerie Aston Martin sera livrée en 2024