Leclerc : « Six jours de tests, c’est assez serré »

20 février 2020
TEST T1 BARCELLONA 2020 - MERCOLEDÌ 19/02/2020

Charles Leclerc estime que seulement six journées d’essais hivernaux pourrait être un désavantage pour les jeunes pilotes qui arrivent à peine en Formule 1.

Cette année la Formule 1 a décidé de réduire les journées d’essais hivernaux de huit à six, soit trois par pilote. Dans une volonté de réduction des coûts, les essais privés durant la saison ont également été supprimés.

Pour Charles Leclerc, cela pourrait présenter un désavantage pour les jeunes pilotes qui arrivent en Formule 1 et qui doivent se familiariser avec leur monoplace et leur nouvel environnement : « Six jours de tests, c’est assez serré. » a-t-il déclaré à nos confrères de Speedweek.

« C’est surtout pour les nouveaux pilotes, car je me souviens encore de ce que c’était quand je suis arrivé en Formule 1 [chez Alfa Romeo en 2018]. À l’époque, quatre jours par pilote, c’était déjà limite pour connaître la voiture. »

Aujourd’hui, les pilotes n’ont plus que trois jours chacun pour se familiariser avec leur nouveau jouet. Suffisant pour un pilote expérimenté comme le Monégasque mais probablement trop peu pour un nouvel arrivant.

« Ce sera donc difficile pour les nouveaux venus. Pour moi, ce n’est que la troisième année, mais je me suis déjà habitué au pilotage d’une Formule 1, donc six jours peuvent suffire. Mais à mon avis, je laisserais aux recrues plus de tests avant la première course. » préconise le pilote Ferrari.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.