mclaren gp de france 2019

Les pilotes McLaren en embuscade au départ du Grand Prix de France

L’écurie de Woking a vu ses deux monoplaces se qualifier dans le top six ce samedi aux essais qualificatifs du Grand Prix de France : une véritable première pour l’équipe depuis 2014.

Lando Norris [cinquième au départ] et Carlos Sainz [sixième au départ] s’élanceront ce dimanche devant la Ferrari de Sebastian Vettel [septième], la Renault de Daniel Ricciardo [huitième].

Autre fait intéressant, Lando Norris n’a pas réussi à se qualifier devant la Red Bull de Max Verstappen [quatrième] pour seulement quelques millièmes, ce qui démontre le potentiel de la McLaren MCL34 ce week-end au Castellet.

« Ça été très serré, mais nous avons fait quelques ajustements avant les qualifications. » explique Lando Norris.

« Nous avons fait ce que nous devions faire et j’ai réussi à faire un tour décent, même si je pense que j’ai un peu foiré dans le dernier virage, j’étais trop impatient et j’ai un peu glissé. En dehors de cela, c’est évidemment un bon résultat, mais la course sera longue. »

Les points sont marqués le dimanche

Pour Andreas Seidl, le team principal de l’équipe McLaren, il ne faut surtout pas s’emballer après ce beau résultat en qualifications, l’Allemand soulignant que les points ne sont distribués que le dimanche.

« C’est le meilleur résultat en qualifications pour McLaren depuis un certain temps. » souligne Seidl. « Ce fut une qualification bien exécutée de la part des deux pilotes, ainsi que de toute l’équipe. »

« Nous sommes passés en Q3 et nous pourrons prendre le départ de la course avec les pneus Médiums, ce qui pourrait être très important à l’issue de la course. »

« Mais nous ne sommes pas surexcités avec ce résultat, nous allons garder la tête basse et rester concentrés. Les points ne seront distribués que demain [dimanche]. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

mclaren mcl34

McLaren prévoit la construction d’une nouvelle soufflerie à Woking

el2 direct gp france

Les stratégies possibles pour le Grand Prix de France