F1 - Les problèmes de fiabilité n’inquiètent pas Alfa Romeo
in

Les problèmes de fiabilité n’inquiètent pas Alfa Romeo

Alfa Romeo pense pouvoir régler ses différents problèmes de fiabilité rencontrés à Barcelone lors des trois premiers jours d’essais hivernaux avant que la saison 2022 ne débute le 18 mars.

Avec seulement 175 tours au compteur de la C42 en trois jours de roulage à Barcelone, l’équipe Alfa Romeo a effectué le deuxième plus petit nombre de tours de toutes les équipes de la grille en Espagne fin février. Des problèmes de fiabilité ont en effet contraint Valtteri Bottas et Guanyu Zhou à rester de longues heures au garage. Lorsqu’on demande au directeur technique de l’équipe, Jan Monchaux, si les problèmes de fiabilité se poseraient à nouveau à Bahreïn cette semaine pour la suite des essais hivernaux, il a répondu :  “Je n’ai pas de boule de cristal avec moi. Dans le passé, nous étions généralement très bons en termes de fiabilité, mais pour cette monoplace, nous avons dû aller très loin sur certaines caractéristiques de conception, essentiellement à cause de l’impact du poids.” a expliqué Jan Monchaux.

“Oui, nous avons eu ici et là quelques problèmes, mais je suis relativement confiant que nous arriverons à passer outre ces problèmes mécaniques. Dans une certaine mesure, je préfère qu’ils se produisent maintenant que pendant la saison.”

“Habituellement, lorsque nous avons ces problèmes, nous les résolvons une bonne fois pour toutes. C’est aussi pour cette raison que nous conduisons des tests. Bien-sûr, nous aurions aimé faire plus de kilomètres, mais c’est comme ça, nous ne pouvons pas changer cela.”

Ce qui est frappant en ce début d’année, c’est la différence de conception de chaque équipe avec des points de différenciation clairs sur chaque monoplace de la grille, que ce soit du côté des pontons très travaillés de la Ferrari F1-75 ou bien du fond plat spectaculaire de la Mercedes W13. Même s’il dit qu’il est clairement intéressé de voir ce que ses rivaux ont proposé comme conception cette année, Monchaux dit qu’il n’est absolument pas surpris par les différentes approches et insiste sur le fait qu’Alfa Romeo n’hésitera pas à “copier” des solutions intéressantes.

“Les règles sont très prescriptives dans de domaines tels que la conception de l’aileron avant et de l’aileron arrière, mais nous ne sommes pas surpris de voir des interprétations différentes sur la carrosserie et qui donnent un style différent à toutes les voitures que nous avons pu voir en piste. Il est donc assez interessant de voir ce que nos concurrents ont mis au point et nous allons certainement examiner de très près des solutions intéressantes.”

Après avoir terminé à la neuvième place au championnat du monde des constructeurs en 2021, l’équipe Alfa Romeo visera la septième place cette année, ce qui serait un objectif “décent” selon le directeur de l’équipe Fred Vasseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 commentaire

chistian-horner-f1-red-bull

Pour Horner, l’intimidation de Mercedes a conduit au départ de Masi

F1 - F1 Manager 2022 annoncé pour cet été

F1 Manager 2022 annoncé pour cet été