Lewis Hamilton : « Ça ne va pas être facile »

Après la première journée d’essais libres du Grand Prix d’Espagne, Lewis Hamilton semblait un brin défaitiste après avoir signé le onzième temps des EL2 au cours d’une séance où les écarts sont extrêmement faibles avec dix-sept pilotes dans la même seconde.

Ce week-end à Barcelone, l’équipe Mercedes a pour principale mission d’évaluer les évolutions introduites sur la W14 lors de la course précédente à Monaco sur un circuit atypique et sur lequel il était impossible de savoir si les améliorations apportées à la monoplace fonctionnaient comme prévu.

Hamilton et Russell se sont donc concentrés sur leur programme au cours de la première séance d’essais, mais lors des EL2, lorsqu’il a commencé à accélérer un peu plus en chaussant les pneus Tendres, Lewis Hamilton n’a pu que constater à quel point les écarts étaient faibles.

« Je dirais que c’était des EL1 et EL2 difficiles, en essayant de maîtriser les pneus et la dégradation. La voiture s’est bien comportée dans l’ensemble, et nous nous battons aussi fort que possible pour en apprendre le plus possible. » a déclaré Lewis Hamilton ce vendredi soir à Barcelone.

« Notre rythme sur les longs relais n’avait pas l’air trop mauvais dans les EL2, mais nous devons nous concentrer pour essayer d’extraire plus de rythme d’un seul tour. »

« C’est très proche entre nous et les voitures devant nous. C’est impressionnant de voir les améliorations apportées par ceux qui nous entourent, donc ça ne va pas être facile. »

« Je me concentre sur le fait de faire du mieux que nous pouvons ce soir pour apporter les bons changements de set-up. Il y a des améliorations que je sais que nous pouvons apporter, alors nous allons nous attaquer à cela. »

Interrogé pour savoir ce qu’il pensait du nouveau tracé de Barcelone sans la chicane du dernier secteur, Lewis Hamilton a répondu : « Les deux derniers virages sont géniaux ! C’est très rapide et je la préfère définitivement à la chicane que nous avions par le passé. »

« Je n’ai encore suivi personne jusqu’ici, donc je ne sais pas comment cela affectera les dépassements pendant la course, mais cela va rendre la dégradation des pneus difficile. » a-t-il ajouté.

Avant le Grand Prix d’Espagne, Lewis Hamilton occupe la quatrième place au championnat du monde avec 24 points de retard sur le pilote Aston Martin Fernando Alonso.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.