F1 - Hamilton s'attend à un week-end difficile au Brésil
in

Hamilton s’attend à un week-end difficile au Brésil

Lewis Hamilton s’attend à un week-end difficile pour le Grand Prix de Sao Paulo, le septuple champion du monde affirmant que ses rivaux Red Bull ont la “voiture la plus forte” et une vitesse “phénoménale”.

Le Britannique est arrivé à Interlagos avec 19 points de retard sur son rival Max Verstappen au championnat avec seulement quatre courses à disputer. L’histoire suggère que Verstappen est le favori pour cette course, étant donné qu’il a gagné la dernière fois en 2019 et devait gagner en 2018 avant son contact avec l’ancien pilote Racing Point Esteban Ocon.

J’imagine que la tâche qui nous attend est aussi ardue que possible.” a déclaré Hamilton ce jeudi en conférence de presse à Sao Paulo.

“Je pense que leur rythme était évidemment phénoménal lors de la dernière course. Ils ont eu une voiture solide toute l’année. Ils ont eu la voiture la plus forte comme vous pouvez le dire, donc je pense que nous avons fait aussi bien que nous le pouvions.”

Nous allons pousser ce week-end pour voir si nous pouvons tirer davantage de la voiture. La dernière fois ici, ils étaient incroyablement forts, donc nous prévoyons à nouveau qu’ils seront très difficiles à battre ce week-end, mais là où il y a de la volonté, il y a une possibilité.”

Cette saison, Lewis Hamilton a remporté cinq Grands Prix en 18 courses jusqu’à présent, son total le plus bas depuis sa première année avec Mercedes en 2013 alors qu’il n’avait triomphé qu’une seule fois. Et pourtant, le Britannique est toujours dans la lutte pour un huitième titre.

Lorsqu’on lui a demandé s’il s’agissait de l’une de ses années les plus difficiles en F1, peut-être depuis sa première en 2007 lorsqu’il s’est battu avec son coéquipier de l’époque chez McLaren, Fernando Alonso contre le pilote Ferrari de l’époque Kimi Raikkonen, Hamilton a répondu : “C’est juste une autre année, elles sont toujours dures.”

“De bien des manières différentes, je pense que cette année, nous avons évidemment eu nos ailes coupées, donc il a été plus difficile d’un point de vue opérationnel de maximiser la voiture. Évidemment, la bataille que nous [Hamilton et Alonso] avons eue à l’époque où nous étions plus jeunes contre les Ferrari, ils étaient très forts à l’époque, donc tout est similaire. Je n’évalue pas l’une plus dure que l’autre, elles ont toutes été dures à leur manière.”

Hamilton a ajouté que cette année il a été plus difficile pour son équipe d’optimiser les réglages de la W12, ce qui a conduit à des performances moins constantes tout au long de la saison : “Elle est juste un peu plus difficile à mettre en place cette année et je suppose – c’est vraiment difficile à expliquer, il y a trop d’éléments à entrer en termes de détails mais c’est juste une voiture plus difficile à optimiser.” a-t-il déclaré.

Certains week-ends ça marche, d’autres pas mais atterrir sur la piste avec les simulations au bon endroit est un peu plus difficile cette année, mais c’est pareil pour d’autres. A Austin, les Red Bull étaient assez loin alors ils ont inversé la tendance. Tirer le maximum de potentiel de la voiture a été plus difficile cette année.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 commentaires

  1. Pour revenir au niveau de Verstappen, Lewis H devrait gagner au moins 3 courses si Max fini 2 à chaque fois, mais pour être champion dorénavant il doit aussi finir la 4eme courses devant V.Max en admettant qu’il fasse 1 et Max 2 sur les 3 prochains GP; dur dur.
    On peut dire que maintenant Mercedes se bat pour le championnat constructeur.

    A Mexico Redbull ( surtout V.Max ) était plus rapide que LH, meilleur moteur en altitude, Interlagos est encore en altitude ( 800 m)
    Verstappen et Redbull sont encore favori.

F1 - Au Brésil, Sergio Perez vise un quatrième podium consécutif

Au Brésil, Sergio Perez vise un quatrième podium consécutif

F1 - Pour Gasly, "AlphaTauri est à un autre niveau" cette année

Pour Gasly, “AlphaTauri est à un autre niveau” cette année