qualifications canada direct

Marko : Des propos « déformés »

Ce mercredi matin, nous vous rapportions les propos tenus par Helmut Marko, le conseiller motorsport de Red Bull, au site allemand Autobild.

Lors de cet entretien [que vous pouvez retrouver ici], Marko soupçonnait Mercedes d’avoir peut-être obtenu des données sur les pneus 2019 de Pirelli plus tôt que les autres équipes, ce qui aurait donné un certain avantage à l’équipe du constructeur allemand cette saison.

Mais le Dr Helmut Marko a tenu à rétablir la vérité concernant ses propos publiés par Autobild dans le cadre d’un entretien accordé à nos confrères de Speedweek.

L’Autrichien affirme qu’il n’a pas jamais voulu dire que Mercedes avait obtenu les données sur les pneus 2019 plus tôt que les autres équipes de F1.

« Non, je n’ai jamais dit ça. » déclare Helmut Marko à Speedweek. « Je n’ai jamais dit que Mercedes avait eu les pneus plus tôt [que les autres équipes]. »

« Cependant, Mercedes a toujours des problèmes avec les pneus avec une plus grande bande de roulement. Depuis que le nouveau type de pneu est utilisé [à bande de roulement plus fine], Mercedes n’a plus de problème, alors que les autres en ont. »

« Mais je ne veux pas me justifier lorsque certaines déclarations sont gonflées ou sorties de leur contexte. »

« J’ai juste dit: Ce type de pneu a été utilisé pour la première fois à Silverstone en 2018, et Mercedes a gagné souverainement. »

« Maintenant que ce type de pneu est utilisé de manière continue, Mercedes est la seule équipe à être immédiatement compétitive avec n’importe quel type de pneu sur n’importe quelle piste. Peu importe la température, toutes les autres équipes ont d’immenses problèmes. »

« Je suis pour des déclarations claires : Il ne peut être prouvé que Mercedes a obtenu la spécification de pneus plus tôt que les autres équipes. C’est pourquoi je ne dirais jamais cela en public. »

Helmut Marko explique que le problème que rencontrent les équipes avec l’exploitation des pneus Pirelli cette année n’était pas présent cet hiver aux essais hivernaux en raison des températures plus fraîches rencontrées en Espagne.

« Cet hiver, le problème n’était pas prévisible. Les essais hivernaux se déroulent sous des températures si basses, qu’on ne les retrouve nulle part ailleurs au cours de l’année. »

« A ce moment-là, on pensait que l’on pourrait toujours corriger cela d’une manière ou d’une autre, mais ça n’a pas été le cas. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Le Grand Prix de France lance son application mobile officielle

Pirelli Replica-X

Pirelli et Puma développent la basket Replica-X