F1 - Seidl estime que McLaren a limité les dégâts à Bakou
in

Seidl estime que McLaren a limité les dégâts à Bakou

McLaren a perdu sa troisième place au championnat du monde des constructeurs après le Grand Prix d’Azerbaïdjan au profit de Ferrari, mais le directeur de l’équipe britannique, Andreas Seidl, a déclaré qu’il ne pouvait pas être trop déçu de la performance de son écurie à Bakou compte tenu des positions de départ de ses deux pilotes.

Tout le monde s’attendait à ce que les McLaren soient rapides à Bakou, mais lors des qualifications le samedi, Daniel Ricciardo a envoyé sa monoplace dans le mur en Q2, forçant l’Australien à s’élancer depuis la treizième place sur la grille, tandis que son coéquipier Lando Norris s’est qualifié en sixième position mais a dû reculer de trois places après avoir reçu une pénalité pour le non respect d’un drapeau rouge.

Finalement, Lando Norris franchira la ligne d’arrivée de l’épreuve à la cinquième place le dimanche, tandis que Daniel Ricciardo a réussi à rentrer dans le top dix et terminera à la neuvième place.

« En commençant P9 et P13 et que vous êtes après les premiers virages P12 et P13, puis que vous terminez P5 et P9 juste une position derrière chacune des Ferrari, c’est clairement une limitation des dégâts. » a déclaré Seidl.

« En fin de compte, nous devons juste faire en sorte de terminer plus haut le samedi, parce que nos dimanches sont plus faciles et je pense que nous avions vraiment le rythme pour jouer plus haut. Mais quand vous êtes dans le trafic, vous ne pouvez pas faire grand chose. »

« Encore une fois, c’est un bon travail de la part des deux pilotes et de la part de l’équipe pour garder le calme dans une course difficile. Donc, nous sommes finalement assez heureux de n’avoir perdu que quatre points contre Ferrari, ce qui est un bon résultat après un samedi décevant. »

Seidl a également suggéré que McLaren aurait été en mesure de marquer encore plus de points si la course avait suivi son cours et n’avait pas été interrompue par un drapeau rouge après le crash de Max Verstappen.

« Je pense que si cela avait été une course normale, il est clair que Mercedes et Red Bull seraient partis. Mais je pense que cela aurait aussi pu être interessant avec la dégradation des pneus sur les Ferrari. »

« Mais c’est tellement difficile de prédire ce qui aurait été possible de faire dans une course normale et également difficile de dire ce qu’il se serait passé si nous aurions terminé les qualifications là où nous aurions dû être. »

« Mais au final cela ne compte pas, vous devez juste vous assurer de tout réunir le samedi et le dimanche, c’est là-dessus que nous devons travailler. Après, vous obtiendrez les résultats que vous méritez, c’est l’objectif en tant qu’équipe. »

Après Bakou, McLaren est quatrième au championnat du monde des constructeurs avec deux points de retard sur la Scuderia Ferrari.

F1 - Trois courses consécutives vont permettre à Ricciardo de progresser plus vite

Trois courses consécutives vont permettre à Ricciardo de progresser plus vite

F1 - Mercedes pense retrouver du rythme dès le Grand Prix de France

Mercedes pense retrouver du rythme dès le Grand Prix de France