mercedes w11

Mercedes dispose d’un moteur pouvant fonctionner à de plus hautes températures en 2020

L’équipe Mercedes a réalisé un énorme travail concernant le refroidissement du moteur sur sa nouvelle monoplace 2020.

L’an dernier, l’un des points faibles de la W10 a été sa grande difficulté à laisser passer suffisamment d’air frais dans les pontons jusqu’aux radiateurs, ce qui a provoqué à certains moments de la saison une surchauffe de l’unité de puissance Mercedes.

Cette année sur la W11, le département technique de Mercedes a voulu créer une face avant plus aérée, ce qui devrait permettre au flux d’air d’aller alimenter les radiateurs de façon plus optimale.

Mais tout ce travail n’aurait pas été possible sans l’aide du département moteur de l’équipe Mercedes, qui a eu pour mission en 2020 de concevoir une unité de puissance pouvant fonctionner à des températures bien plus élevées qu’auparavant.

« Nous avons amélioré le système de refroidissement. Nous avons créé plus de surface faciale – donc plus de surface de radiateur réelle dans la voiture – ce qui est difficile à faire en milieu de saison sans que cela ne nous pénalise. » explique James Allison, directeur technique.

« Mais entre chaque saison vous pouvez vous permettre de le faire et cela ne vous coûtera rien, sauf un peu de poids. »

« Nous avons également bénéficié d’un investissement que HPP [le département unités de puissance chez Mercedes] a réalisé en notre nom. »

« Ils ont travaillé pour augmenter la température de fonctionnement du moteur, ce qui allège la charge de refroidissement pour nous, car plus le fluide est chaud, moins il faut de radiateur pour le refroidir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Grosjean : « Les essais c’est sympa, mais la course c’est bien mieux »

Magnussen espère que Haas a « tiré les leçons » de 2019