F1 - La Mercedes W12 a des problèmes "sous-jacents" selon Wolff
2021 Azerbaijan Grand Prix, Sunday - LAT Images
in

La Mercedes W12 a des problèmes « sous-jacents » selon Wolff

Le directeur de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, admet que des problèmes sous-jacents sur la W12 font que les pilotes n’arrivent pas à faire fonctionner les pneumatiques dans la bonne fenêtre d’exploitation depuis deux courses.

A Monaco, Lewis Hamilton a eu le plus grand mal à faire monter en température ses pneumatiques tout au long du week-end et n’a signé que le septième temps lors de la séance de qualifications le samedi.

En course le dimanche en Principauté, le Britannique est resté « bloqué » derrière l’AlphaTauri du Français Pierre Gasly et n’avait pas suffisamment de rythme pour empêcher Sebastian Vettel et Sergio Perez de passer devant lui.

Ce week-end à Bakou, une fois encore les deux pilotes Mercedes n’ont pas réussi à faire monter les pneus de leur monoplace en température, Valtteri Bottas ne signant que le dixième temps en qualifications, alors que Lewis Hamilton est un peu arrivé de nulle part en Q3 pour s’octroyer le deuxième chrono à deux dixièmes du poleman Charles Leclerc.

En course ce dimanche, Lewis Hamilton a une nouvelle fois vu les performances de sa Mercedes chuter brutalement après quelques tours et le septuple champion du monde n’a de nouveau rien pu faire pour empêcher les deux pilotes Red Bull de lui passer devant.

Du côté de chez Valtteri Bottas, la situation était bien pire puisque le Finlandais a passé toute la course à se battre contre des pilotes Alfa Romeo, Haas et Williams en fond de classement.

Après le Grand Prix d’Azerbaïdjan où Mercedes n’a marqué aucun point, Toto Wolff ne chercher aucun excuse, mais n’a aucun doute quant au fait que son équipe arrivera à se ressaisir pour revenir plus forte.

« A Monaco et ici [Bakou], nous n’avions pas de voiture compétitive, point final. » a déclaré Toto Wolff.

« Nous avons des problèmes sous-jacents – nous n’arrivons pas à placer la voiture dans une bonne fenêtre pour les pneus. »

« Nous connaissons le déficit et nous savons que nous avons des lacunes que nous devons simplement les surmonter mais je n’ai aucun doute, c’est une équipe si forte et si en colère, que nous allons transformer cette colère en forme positive et revenir. »

Même son de cloche du côté du directeur de la performance Andrew Shovlin qui estime que toute l’équipe devra faire preuve d’autocritique dans les prochains jours pour espérer régler ces problèmes et revenir plus forte au Grand Prix de France (prochaine manche du championnat).

« Le plus gros problème auquel nous devons faire face est que lors des deux dernières courses, nous n’avons pas été assez bons. Pas assez rapide, nous avons fait des erreurs, nous avons du mal à exploiter les pneus et nous avons été en retrait lors des essais libres. » explique Shovlin.

« Nous connaissons le niveau qu’il faut pour gagner des championnats et nous ne sommes pas à ce niveau en ce moment, nous devons donc nous regrouper et revenir en jouant comme nous le savons. »

« Nous avons l’équipe, la voiture et les pilotes pour gagner, mais nous devons être durs et honnêtes avec nous-mêmes au cours des prochains jours. »

« Nous avons déjà eu des jours comme celui-ci et à chaque fois, nous sommes revenus en force et nous chercherons à le faire en France. »

Après le Grand Prix d’Azerbaïdjan, l’équipe Red Bull a accentué son avance au championnat du mondes des constructeurs grâce à la victoire de Sergio Perez. Red Bull est toujours leader avec désormais 33 points d’avance sur Mercedes.

F1 - Vidéo : la réaction de Toto Wolff quand Hamilton part à la faute

Vidéo : la réaction de Toto Wolff quand Hamilton part à la faute

F1 - Esteban Ocon : "Ce n'était pas notre week-end"

Esteban Ocon : « Ce n’était pas notre week-end »