news-f1-michael-masi-fia
in

Villeneuve prend la défense d’un Michael Masi « sous pression » à Abou Dhabi

Le champion du monde de F1 1997, Jacques Villeneuve, fait partie des personnalités ayant défendu la décision prise par Michael Masi, directeur de course de la FIA, lors de la finale controversée de la saison 2021 à Abou Dhabi.

Lors de cette dernière course de l’année, Michael Masi a pris la décision d’autoriser cinq monoplaces sur huit à se dédoubler dans l’avant dernier tour de course, avant de faire rentrer au stand la voiture de sécurité et relancer le Grand Prix pour un seul tour. C’est justement dans ce dernier tour de l’année que le championnat du monde s’est joué lorsque le pilote Red Bull Max Verstappen a doublé la Mercedes de son rival Lewis Hamilton, alors que le Néerlandais était passé au stand sous Safety Car pour chausser des gommes neuves sur sa monoplace.

A la suite de cette course, la décision de Michael Masi a été vivement critiquée et la FIA a d’ailleurs lancé une enquête dont les décisions seront connues au plus tôt le 18 mars 2022 lors du prochain Conseil Mondial du Sport Automobile qui aura lieu à Bahreïn. Interrogé pour connaître son point de vue sur cette affaire, Jacques Villeneuve a pris la défense de Masi, affirmant que le directeur de course travaillait sous une pression extrême dans les derniers tours de la course.

« Michael Masi ne devrait pas être viré ! Il a travaillé sous la haute pression de deux chefs d’équipe, en particulier de Toto [Wolff], qui n’arrêtait pas de crier à l’oreille de Masi au cours des cinq derniers tours. » a déclaré Villeneuve à la Gazzetta Dello Sport.

« Masi a fini par tout faire correctement après cette phase de voiture de sécurité. La seule chose qu’il aurait pu faire différemment était de laisser les pilotes en retard regagner le terrain perdu un tour plus tôt, mais c’était une bonne décision de laisser la course reprendre »

« Il me semble qu’il devrait y avoir des règles plus claires ou bien des commissaires de course permanents. L’alternative est de tout autoriser et de laisser les pilotes se battre après des accidents, comme cela se passe aux Etats-Unis. » conclut Villeneuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires

news-f1-honda-red-bull

Horner explique comment se poursuivra la relation entre Red Bull et Honda en 2022

max-verstappen-news-f1-2022

La relation entre Verstappen et Red Bull va au-delà d’un simple contrat