McLaren salue son partenariat « sensationnel » avec Mercedes

3 octobre 2021
4

Le directeur de McLaren Andreas Seidl a attribué l’augmentation des performances de l’équipe basée à Woking cette saison en partie au début « sensationnel » de son partenariat avec Mercedes.

Après une association de quatre ans avec Honda qui s’est avérée désastreuse pour McLaren et le constructeur japonais, l’équipe Britannique a changé de motoriste pour passer chez Renault de 2018 à 2020 avec des résultats nettement améliorés.

Mais la décision de McLaren de relancer sa collaboration avec Mercedes, la référence incontestée en termes de groupe motopropulseur en F1 depuis l’aube de l’ère hybride en 2014, a permis à la deuxième équipe la plus titrée du sport de diriger constamment le milieu de peloton de la F1, et même de menacer la suprématie de Mercedes et Red Bull au sommet de la pyramide, comme cela s’est avéré de façon spectaculaire à Monza le mois dernier avec un doublé historique pour l’équipe de Woking.

Bien que chaque département de Woking ait contribué au développement et au succès de McLaren, Seidl a salué le travail collaboratif mené dès le départ entre son équipe et Mercedes.

« Tout d’abord, le temps au tour d’une voiture est bien sûr le résultat d’un ensemble global, et le groupe motopropulseur joue un rôle important dans cela. » a déclaré Andreas Seidl.

« Lorsque nous avons décidé d’opter pour le moteur Mercedes, il y avait une raison claire à cela – nous voulions avoir le groupe motopropulseur qui a remporté le championnat du monde à l’arrière de notre voiture. »

« Je suis juste très heureux quand je regarde les premiers mois de cette relation, comment elle a commencé. Je pense que les deux équipes de Brixworth [Mercedes] et de Woking [McLaren] ont fait un travail sensationnel au cours de l’hiver, même sous les restrictions Covid, pour intégrer cette unité de puissance dans notre voiture. Nous étions vraiment prêts dès le premier test [essais hivernaux], sans aucun problème de fiabilité. »

Au championnat du monde des constructeurs, McLaren occupe avant le Grand Prix de Turquie [du 8 au 10 octobre] la troisième place du classement avec 17,5 points d’avance sur Ferrari.

4 Comments

  1. Ah Renault en F1 depuis 1977 n’a pas encore réussi à faire une voiture qui gagne ! Les seuls bons classements qu’ils ont eu c’est avec le moteur mécachrome en 1998 sur la Renault RS9. Alors est-ce vraiment un constructeur fiable ou une grosse MRD ?

  2. Honda trop jeune ne marchait pas avec McLaren et maintenant chez RedBull c’est un avion.
    Mercedes a une constante avec leur V6 depuis des années.Du coup McLaren mise sur le bon cheval.
    Bizarrement pour Renault il était très bon chez lotus en tant que je motoriste, mais depuis qu’il on leur écuries Renault, puis Alpine aujourd’hui c’est plus compliqué.

  3. @Jdh C’est facile avec le moteur d’un constructeur comme Mercedes qui a réussis à imposer son système hybride V6 au nez et à la barbe des autres équipes.
    Personne n’en parle vraiment mais tu t’étonne encore que Mercedes domine depuis 2014 ?
    Personne ne se demande comment ils ont accomplis ce miracle ?
    Arrêter de blâmer Renault svp.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.