adrian newey red bull

Newey admet que les critiques de Red Bull sur Renault faisaient partie d’une stratégie

Le directeur technique de Red Bull Racing, Adrian Newey, admet que les critiques portées à l’égard de Renault à la fin de la relation entre les deux entités n’était pas très pro.

Renault, qui était le motoriste de Red Bull depuis douze ans, et l’équipe de Milton Keynes ont décidé d’un commun accord de se séparer à la fin de la saison 2018, après deux dernières années compliquées pour les deux parties.

La relation entre Renault et Red Bull s’est tendue au cours des deux dernières années, notamment parce que Red Bull Racing a volontairement et publiquement critiqué le moteur Renault.

Avec un peu de recul, le directeur technique de l’équipe Red Bull Racing admet que ce n’était pas très professionnel, mais le Britannique assure qu’il s’agissait d’une stratégie pour forcer Renault à améliorer son moteur.

« Nous pensions qu’ils ne nous traitaient pas d’une bonne manière, il y a eu un changement dans la direction de Renault Sport Racing en 2016 et ils ont complétement changé d’attitude. » explique Adrian Newey, directeur technique de Red Bull Racing.

« La relation s’est détériorée et les deux dernières années ont été un mariage raté. Nous étions un couple divorcé vivant encore dans la même maison. »

« C’était un long mariage, avec un long chemin avant le divorce. Nous avons commencé à critiquer le moteur Renault dans les médias et vous pouvez dire que cela n’était pas professionnel de notre part car c’est le cas. »

« Mais il y avait un objectif, nous voulions obliger Renault à s’impliquer davantage, mais notre stratégie a envenimé la relation avec Renault. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

mercedes valtteri Bottas

Valtteri Bottas : « Nous ne sommes pas invincibles »

George Russell Williams Racing

George Russell absent de la conférence de presse à Bakou