fred-vasseur-alfa-romeo-f1
in

Alfa Romeo peut-elle créer la surprise en F1 en 2022 ?

Le directeur de l’équipe Alfa Romeo, Fred Vasseur, estime que son écurie pourrait bien créer la surprise la saison prochaine lorsque la nouvelle réglementation technique sera introduite en Formule 1.

En début d’année, Alfa Romeo a annoncé avoir signé un accord pluriannuel avec Sauber Motorsport, ce qui veut dire que le nom d’Alfa Romeo continuera d’être présent en catégorie reine pendant encore plusieurs années. Sur le papier, Alfa Romeo a eu beaucoup de mal cette saison, avec seulement treize points marqués, ce qui place l’équipe à l’avant dernière place au championnat des constructeurs. Cependant, en termes de performances pures, Alfa Romeo est l’une des équipes ayant le plus progressé par rapport à l’an dernier, alors que les monoplaces sont restées quasiment identiques à 2020. C’est ce progrès qui, selon Fred Vasseur, a convaincu Alfa Romeo de poursuivre sa relation avec son équipe de F1 et qui l’oriente vers un succès futur.

« En tant qu’équipe, nous avons fait le plus grand pas en avant sur la grille cette saison, même si les résultats ne le montrent pas aussi bien que les données. » a déclaré Vasseur.

« L’écart avec l’avant de la grille s’est considérablement réduit, surtout dans un monde de gains marginaux alors que la Formule 1 est à la fin d’un cycle de réglementation. C’est l’amélioration qui sous-tend l’extension de la relation avec Alfa Romeo : ils voient que l’équipe évolue dans la bonne direction et nous sommes tous les deux désireux de récolter les fruits de notre développement ensemble. »

L’équipe basée en Suisse a longtemps fonctionné sous le plafond budgétaire, se faisant un nom comme étant une opération toujours efficace avec leurs ressources plus modestes que les plus grosses structures. Vasseur pense donc que ce modèle économique place Alfa Romeo dans une excellente position pour gravir les échelons en 2022 : « Déjà cette année, avec l’introduction du plafond budgétaire, nous avons fait le premier pas vers la ‘nouvelle’ Formule 1 que nous verrons l’année prochaine. » a-t-il déclaré.

« Comme toujours, lorsqu’il y a un grand changement de réglementation, il y a une opportunité de faire un grand pas en avant : le faire dans un régime de plafonnement budgétaire est une chance supplémentaire pour nous. Nous sommes une équipe très efficace dans la façon dont nous utilisons les ressources, nous fonctionnons juste en dessous du plafond depuis des années, nous n’aurons donc pas besoin de subir des ajustements douloureux comme certains de nos rivaux. Nous pensons que nous pouvons être l’un des packages surprise de la prochaine ère.« 

Pour rappel, l’équipe Alfa Romeo débutera la saison 2022 avec un tout nouveau duo de pilotes. Le Finlandais Valtteri Bottas pilotera aux côtés du jeune Guanyu Zhou l’an prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 commentaires

  1. Bonjour à tous pour moi bottas bon pilote à haut vitesse et bon meteur au point mécanique si a une bonne entente avec ingénieur Ferrari il arrivera grâce au moteur Ferrari 2021 ( ont a vue saine et leclerc se qui ont fait avec….)et le recrutement de zhou avec ses 30 millions de sponsors …a savoir que Ferrari fournissent que moteur …le surplus d argent servira pour boîte pont est soufflerie à savoir que Sauber est les meilleurs la dessus pense que le duo pilote serait au même niveau alpine …l année prochaine milieu classement avec des points …ont y croit surtout vasseur et bottas se connaissent depuis longtemps….

F1 - Ocon : "Une très bonne saison pour nous en tant qu'équipe"

Ocon : « Une très bonne saison pour nous en tant qu’équipe »

F1 - Horner à la tête de Red Bull pour plusieurs années encore

Horner à la tête de Red Bull pour plusieurs années encore