Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix de France

Dissolution du GIP du GP F1 de France cette semaine

Les espoirs de voir un Grand Prix de France dans un avenir proche s’évaporent avec l’annonce de la dissolution du GIP

France
LE CASTELLET, FRANCE - JULY 23: Max Verstappen of the Netherlands driving the (1) Oracle Red Bull Racing RB18 on track during final practice ahead of the F1 Grand Prix of France at Circuit Paul Ricard on July 23, 2022 in Le Castellet, France. (Photo by Dan Mullan/Getty Images)

Le GIP du Grand Prix de France, organisme en charge de la promotion de l’événement devrait être dissous dans les prochains jours.

Le contrat entre les organisateurs du Grand Prix de France et la F1 arrivait à son terme cet été et Stefano Domenicali, patron de la F1, avait indiqué  dés la rentrée que la course au Castellet ne se tiendrait pas en 2023.  La possibilité d’une alternance avait été évoquée et permettait d’espérer le retour du GP de France dans un avenir proche. L’annonce de l’annulation du Grand Prix de Chine 2023 à cause des mesures covid en place dans le pays avait même fait renaître chez les plus optimistes l’espoir de voir à nouveau un Grand Prix en France l’année prochaine.

Malheureusement, nos confrères de l’Equipe rapporte que la dissolution du groupement d’intérêt public du Grand Prix de France en charge de la promotion de l’événement devrait avoir lieu cette semaine lors d’une assemblée générale sur le circuit Paul Ricard. Cette annonce réduit quasiment à néant la perspective de revoir la F1 sur le tracé varois dans les prochaines années.

A lire aussi   GP de France : de "graves irrégularités" dans les dépenses ?

“C’est la fin d’une histoire.” a déclaré Eric Boullier, directeur général du GIP. “Dommage que cela se termine avec tous les efforts faits pour que cette dernière édition se déroule parfaitement. Pendant cinq ans, la région Sud a permis à cette épreuve de revenir au calendrier et de permettre à notre pays de figurer à nouveau au plus haut niveau.”

En 2018, le GIP avait réussi à ramener l’épreuve sur le tracé du Castellet après 10 années sans GP de France. De nombreux efforts ont été mis en place pour optimiser l’organisation de l’événement depuis, mais cela n’aura pas suffi à maintenir la manche française au calendrier. Sans promoteur, il est difficile d’imaginer un retour de la F1 en France à court ou moyen terme.

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.