Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

News F1

L’organisation d’un GP F1 en Afrique du Sud menacée par les restrictions covid

covid masque Verstappen

Anton Roux, le président de Motorsport South Africa, affirme que les restrictions covid en place dans le pays actuellement pourraient menacer la tenue d’un Grand Prix de F1 en Afrique du Sud.

L’Afrique du Sud est en effet un candidat sérieux pour l’organisation d’un Grand Prix et on sait que le patron de la Formule 1, Stefano Domenicali, y a effectué plusieurs visites dernièrement . Le pays cherche à négocier son entrée dans le calendrier pour la première fois depuis 1993.

Mais en parallèle, des restrictions sanitaires liées au covid sont actuellement en place en Afrique du Sud, qui concernent notamment la tenue des événements sportifs puisque ces derniers ne peuvent pour le moment se tenir qu’à 50% de leur capacité.

Anton Roux, membre du Sénat de la FIA, a expliqué que les touristes représentent une part majoritaire des spectateurs lors de certains weekends de course. De telles restrictions seraient donc problématiques pour l’organisation d’un Grand Prix.

Ce que la plupart des gens ne réalisent pas, c’est que lorsqu’un pays accueille une course de Formule 1, 60% des spectateurs ne viennent pas du pays hôte“, a-t-il déclaré à la chaîne de télévision sud-africaine eNCA.

Donc, si vous regardez certains événements, comme le Texas [le Grand Prix des Etats-Unis à Austin, ndlr], qui ont accueilli 380 000 spectateurs l’année dernière, ce qui, je pense, était plus de spectateurs qu’aux Jeux olympiques, 60% de ces spectateurs sont des étrangers.”

Maintenant, je ne pense pas nécessairement que nous allons attirer autant de spectateurs. Mais vous savez, on pourrait avoir entre, disons, 250 000 et 300 000 spectateurs sur la période en question.”

Et l’Afrique du Sud, c’est une longue distance à parcourir, donc les touristes ne vont pas venir ici juste pour l’événement et repartir. Ils passeront leur semaine dans le Mpumalanga, ils passeront du temps au Cap. Donc l’afflux de touristes, mais aussi des équipes, sera important.”

Le président de Motorsport South Africa considère donc qu’organiser un weekend de Grand Prix sans pouvoir accueillir la totalité des fans ne serait pas une sage décision.

A lire aussi   Red Bull impactée "de manière significative" par sa pénalité

“Je pense que les restrictions covid sont un grand challenge et ne pouvoir accueillir que 50% des spectateurs, cela pourrait mettre en danger tout l’événement”, a-t-il déclaré.

Vous savez, nous avons organisé un événement plus tôt cette année, un événement international, où 2000 spectateurs ont été autorisés, mais nous avions 1800 employés sur le circuit.”

Ce que je veux dire, c’est que cela n’a tout simplement pas de sens si vous ne pouvez pas atteindre votre pleine capacité.”

Anton Roux a également ajouté que les organisateurs faisaient en sorte de respecter les normes FIA Grade One, ce qui permettra à Kyalami d’organiser un Grand Prix. Le Sud-Africain est convaincu que le circuit pourra accueillir la Formule 1 soit en 2023, soit si ce n’est pas le cas, il est “certain” que cela se produira en 2024.

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.